SOCIÉTÉ

Curages des rivières : le conseil municipal de Punaauia se dit favorable


Vendredi 4 Septembre 2015 à 16:16 | Lu 296 fois

ENVIRONNEMENT - Le syndicat No Te Aru Tai Mareva continuera la manifestation jusqu’à samedi. Denis Helme et les membres du syndicat n’ont pas répondu à l'invitation des ministres de l'équipement et de l'environnement ce jeudi. Le gouvernement a décidé de créer des comités de suivi.


Crédit : Tahiti Nui Télévision
Crédit : Tahiti Nui Télévision
Alors que le syndicat No Te Aru Tai Mareva manifeste sur le rond point de Papeete depuis lundi dernier. Le conseil municipal de Punaauia, a décidé de soutenir les sociétés de curage pour développer ses projets touristiques. 

En 1999, la crue avait détruit des sociétés installées en amont de la rivière Vaitamano. Les épaves sont aujourd'hui le quotidien des surfeurs de cette embouchure. Et selon ces habitants, les enrochements préservent leurs parcelles de terre.
Le président de l'association Te Mata Ara ote Muriavai no Punaruu affirme que sans ces aménagements dans les rivières certains propriétaires auraient tout perdu. Pour lui le curage des rivières est indispensable. "J'ai des amis qui avaient un hectare aujourd'hui ils leur restent 500m2. On ne s'inquiète pas de ces gens-là. Ces gens-là veulent que l'on fasse des aménagements.", explique-t-il. Le curage permet aussi d'éviter de nombreux désagréments tels que les odeurs nauséabondes émanant de la rivière.

Tout comme ces propriétaires, le conseil municipal de Punaauia, se dit favorable à ces travaux de curage, à condition qu'ils soient contrôlés. La commune s’inscrit dans les grands projets touristiques du gouvernement et rédige actuellement un livre blanc. Il s’agit d’accords de principes entre les sociétés de la zone industrielle et les associations de protection de l'environnement.

Dans le centre-ville, Denis HELME, continue de manifesterIl se dit indigné devant le manque de respect du gouvernement. Pourtant les associations, qui ont été invitées à rencontrer les ministres de l’équipement et de l’environnement ce jeudi, ne se sont pas présentées au rendez-vous. Et cela alors que le gouvernement a décidé de créer des comités de suivi. Une décision qui sera actée le 16 Septembre.

Le syndicat a annoncé le blocage de la Taharuu lundi 07 septembre prochain, s'il n’est pas reçu par Jean Christophe BOUISSOU. En attendant, ces quelques personnes vont continuer de manifester.

Rédaction web (Reportage Tauhiti Tauniua Mu San et Narii Tokoragi)

Interview de Denis HELME, Président du syndicat Paruru I Te Aru Tai Mareva


Interview de Paul PERE, Responsable du littoral et des vallées - conseil municipal de Punaauia








Dans la même rubrique :
< >

Lundi 5 Décembre 2016 - 17:32 L'hôpital du Taaone aura bientôt une chapelle

SOCIÉTÉ | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | TE AITO | Festival des îles | Bodyboard