SOCIÉTÉ

Croisières : le Pays veut relancer le secteur


Jeudi 19 Mars 2015 à 15:17 | Lu 342 fois

Tourisme. Pour la 7e année consécutive, à l'occasion du salon des croisières, Cruise Shipping Miami, les îles de Tahiti ont réalisé un stand et délégué des représentants pour se promouvoir auprès des armateurs internationaux et des professionnels.


Crédit : présidence de la Polynésie
Crédit : présidence de la Polynésie
Pour la 7e année consécutive, à l'occasion du salon des croisières, Cruise Shipping Miami, les îles de Tahiti ont réalisé un stand et délégué des représentants pour se promouvoir auprès des armateurs internationaux et des professionnels. Le Cruise Shipping Miami est le plus grand salon annuel qui regroupe plus de 900 exposants de 127 pays, pour plus de 10 000 visiteurs pendant 3 jours.
 
Cette année, les principaux interlocuteurs des armateurs,  sont Jean-Christophe Bouissou, le ministre du Tourisme, accompagné de Michel Monvoisin, président du conseil d’administration de Tahiti Tourisme et d’Air Tahiti Nui, Paul Sloan, directeur général du Tahiti Tourisme, Jonathan Reap, directeur de Tahiti Tourisme North America, Olivier Amaru, président du Tahiti Cruise Club, mais également par des représentants de la CCISM, du Port Autonome de Papeete, de Paul Gauguin Cruises, de la quasi-totalité des agents maritimes et réceptifs du Pays, et, au travers de l’équipe du Tahiti Cruise Club, la commune de Papeete, Aéroport de Tahiti, la station de Pilotage Te Ara Tai et l’ensemble de ses membres.
 
Cette diversité des interlocuteurs montre la volonté du gouvernement de permettre à la croisière d’atteindre de nouveaux seuils de fréquentation dans les prochaines années, tant sur Tahiti que dans les différents archipels.
Et la constance des efforts que ce soit en infrastructures, en réglementation, en standardisations et structuration — et en création de nouvelles escales — menés de manière croissante à l’échelle de la Polynésie toute entière depuis plusieurs années est saluée par les armateurs.
 
Parallèlement au salon, la délégation menée par Jean-Christophe Bouissou a rencontré à part les dirigeants des plus grandes compagnies — Seabourn, Carnival, SilverSea, Princess, Windstar, Holland America Line, Regent, Oceania et autres — pour évoquer leurs stratégies pour les années à venir, les infrastructures en projet, et les convaincre concrètement de multiplier les croisières complètes au départ de Tahiti dans les prochaines années. En 4 jours de déplacement sur Miami, ce sont des échanges avec plus de 20 compagnies de croisières internationales — MSC, Hainan, Disney, Ponant, Costa, RCCL, P&O, Star, Lindblad, Norwegian NCL, World of Residensea, Crystal… — et plus de 40 rendez-vous qui se déroulent ainsi tambour battant jusqu’au 19 mars.
 
En outre, la dynamique des îles de Tahiti entraîne une autre dynamique : celles des autres États et territoires insulaires du Pacifique sud. Huit d’entre eux sont regroupés au sein de la South Pacific Cruise Alliance depuis 5 ans, et Tahiti a été désigné unanimement pour accueillir le tout premier South Pacific Cruise Forum à Papeete en octobre prochain, afin de réunir et relier l’ensemble des ministres du tourisme, les responsables portuaires et touristiques de tout le Pacifique sud, mais également les dirigeants et responsables opérationnels d’un grand nombre de compagnies de croisière.
 
Pour lancer ce Forum, Tahiti a rassemblé plus de 500 convives du milieu de la croisière, au sein même du "Convention center", pour une réception d’envergure, ouverte par un discours à la tribune de Jean-Christophe Bouissou, lequel a été suivi par une allocution d’Olivier Amaru.
 
Tahiti et ses îles ont été ainsi au centre des conversations, et bien que pesant aujourd’hui moins de 5% des escales de croisière dans le monde, elles ont pu afficher leur détermination à marquer des points, développer leurs parts de marché, progressivement, mais avec "cohésion, cohérence et constance".
 
Après avoir connu une forte croissance ces deux dernières années pour atteindre un premier pallier de plus de 650 escales par an en 2014, le secteur de la croisière en Polynésie française tient à consolider cette position, pour pouvoir reprendre un nouveau cycle de croissance dès 2017 en visant 800 à 900 escales par an réparties sur l’ensemble des 5 archipels.
 
Afin de s'adapter aux nombreuses évolutions du secteur, le gouvernement sera au rendez-vous du South Pacific Cruise Forum du mois d’octobre avec ses partenaires locaux et régionaux, pour que les îles de Tahiti continuent à être une force d’entraînement, un pôle d’attraction et un point de convergence désiré et désirable pour les navires de croisière.
 






Dans la même rubrique :
< >

SOCIÉTÉ | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | TE AITO | Festival des îles | Bodyboard