SOCIÉTÉ

Coupure internet : "Honotua est un système complexe"

INTERNET


Mercredi 15 Juillet 2015 à 12:19 | Lu 516 fois

Suite à la panne de ce mardi, un système sera mis en place pour que le dépannage se fasse plus rapidement, annonce le directeur délégué des télécommunications. La mise en place de ce système va nécessiter l'achat de "matériel et de software" pour un coût "inférieur à 10 millions" de Fcfp.


Tehina Thuret. Crédit : Tahiti Nui Télévision
Tehina Thuret. Crédit : Tahiti Nui Télévision
Hier mardi, jour de fête nationale, les Polynésiens se sont retrouvés privés d'Internet durant plusieurs heures. Dans un communiqué, l'Office des postes et télécommunications expliquait qu'il s'agissait d'une "défaillance technique d'un équipement du câble Honotua". Laquelle a provoqué une coupure d'Internet mais aussi des perturbations de diffusion des chaînes du bouquet TNS ainsi que de Tahiti Nui Télévision. 

Ce mercredi, Tehina Thuret, directeur délégué des télécommunications revient sur cette panne. "Un peu avant 13 heures, nous avons constaté un défaut sur un équipement du système Honotua. Un équipement basé à Papenoo. Les équipes techniques de l'OPT et du fournisseur ont dû intervenir pour remplacer une des cartes défectueuses", explique-t-il. 

Il ne s'agit pas de la première panne sur le système Honotua. Et certains internautes commencent à perdre patience, à l'image du collectif Fiu de Mana, créé sur les réseaux sociaux. Plusieurs pétitions  ont déjà été lancées, réclamant un meilleur débit. 
"Honotua est un système complexe. Pour la panne qui est intervenue hier, c'était la première fois que cet équipement était touché", explique Tehina Thuret. "Nous mettons en place les systèmes pour réduire au maximum le délais de coupure lorsqu'il faut qu'on intervienne sur un équipement."

Suite à la panne de ce mardi, un système sera mis en place pour que le dépannage se fasse plus rapidement, annonce le directeur délégué des télécommunications. La mise en place de ce système va nécessiter l'achat de "matériel et de software" pour un coût "inférieur à 10 millions" de Fcfp explique Tehina Thuret. 

Le "beugue du 14 juillet" devrait donc permettre à l'OPT d'améliorer son système ou tout au moins la rapidité d'intervention sur les pannes. "Nous travaillons à mettre en place les systèmes les plus sécurisés possible. À l'occasion d'incidents comme celui d'hier, nous nous apercevons que nos systèmes ne sont pas complètement fiabilisés et nous les corrigeons dès que nous pouvons", assure Tehina Thuret. 

Rédaction Web (Interview : Sam Teinaore, Sophie Guébel)

Tehina Thuret, directeur délégué des télécommunications








Dans la même rubrique :
< >

SOCIÉTÉ | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | TE AITO | Festival des îles | Bodyboard