FAITS DIVERS

Coup de couteau mortel : la victime était le petit-ami de la fille du mis en cause


Jeudi 29 Décembre 2016 à 15:33 | Lu 14837 fois

JUSTICE - Le procureur de la République a réagi dans un communiqué ce jeudi, donnant des précisions sur le drame qui a eu lieu à Outumaoro mercredi.


Coup de couteau mortel : la victime était le petit-ami de la fille du mis en cause
Mercredi matin, un homme de 21 ans est décédé après avoir reçu un coup de couteau. Le drame a eu lieu à Outumaoro. Ce jeudi, après l'enquête de la gendarmerie, le procureur est revenu sur les faits.

La victime était en fait le petit ami de la fille de l'auteur du coup de couteau. "Les investigations ont pu établir ce jour que la victime décédée était le petit ami de la fille de l'auteur des faits qui ignorait l'existence de cette relation née il y a plusieurs années", a expliqué le procureur Hervé Leroy. 

"Si dans un premier temps le mis en cause a pu croire que la victime pourrait être un cambrioleur, compte tenu de la présence de ce scooter et d'effets dans le jardin, dans un second temps il a su par sa fille qu'il s'agissait en réalité de son petit-ami", a détaillé le procureur. Une altercation a éclaté entre le père et le petit-ami de la fille lorsque le jeune homme qui se trouvait sur la voie publique a voulu entrer dans la propriété pour récupérer son deux-roues. Le père refusait de le rendre tant que la gendarmerie ne se serait pas déplacée. 

L'auteur du coup de couteau savait donc qu'il n'avait pas en face de lui un agresseur sexuel ou un cambrioleur lorsqu'il a brandi son arme blanche. C'est en présence de son fils, qui avait eu une altercation avec la victime, que le père a menacé puis blessé mortellement le jeune homme. 
Selon le procureur, la victime n'était pas connue de la justice. Le jeune homme était étudiant inscrit en 2e année d'études de gestion à l'université.

"Un juge d'instruction est saisi et devra poursuivre les investigations sur les faits qualifiés de violences volontaires avec arme ayant entraîné la mort sans intention de la donner. Le parquet a requis du juge d'instruction la saisine du Juge des libertés et de la détention aux fins de mise en détention provisoire." 

Rédaction web (Images : Tauhiti Tauniua Mu San )

Hervé Leroy, procureur de la République







SOCIÉTÉ | TAHITI VA'A 2017 | VA'A PORTRAITS | FenuaHeroes | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB