SOCIÉTÉ

Coprah : un conseil d'administration pour soutenir les prix de la production


Samedi 20 Juin 2015 à 10:25 | Lu 554 fois

ECONOMIE. Teva Rohfritsch, a présidé, jeudi un conseil d’administration de la Caisse de Soutien des Prix du Coprah (CSPC) après la grève de l'huilerie de Tahiti qui a directement impacté la production.


La CSPC a pour vocation de soutenir les prix du coprah pour garantir un revenu stable aux producteurs. Jeudi, le conseil d’administration a été l’occasion d’adopter le rapport d’activité et le compte financier de la caisse pour l'année 2014.

La discussion générale a mis en avant une importante hausse de la production de coprah pour l’année 2014, soit 12 937 tonnes produites contre 9 765 tonnes en 2013. Si les prévisions pour 2015 laissent présager une nouvelle hausse de la production (aux alentours de 15 000 tonnes à l’année), il est néanmoins prématuré de parler de hausse durable de la production. Plusieurs facteurs peuvent en effet influencer ce volume de production : la fréquence de passage des navires, la météo ou encore l’augmentation du nombre de producteurs de coprah.


L’huilerie de Tahiti a l’obligation d’acheter comptant aux coprahculteurs l’intégralité du coprah produit. L’intervention de la Caisse consiste donc à verser à l’huilerie le coût d’acquisition du coprah fixé par arrêté en Conseil des ministres (140 Fcfp le kilo pour du coprah de 1ère qualité) duquel on déduit le prix de vente de l’huile exportée. Ainsi, le montant moyen de la subvention au kilo de coprah pour l’année 2014 a donc été arrêté à 133,14 Fcfp.

 








Dans la même rubrique :
< >

SOCIÉTÉ | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | TE AITO | Festival des îles | Bodyboard