SOCIÉTÉ

Conseil des ministres : les travaux de la ferme de Hao pourraient débuter d’ici peu


Mercredi 21 Juin 2017 à 15:32 | Lu 2054 fois

GOUVERNEMENT - Différents dossiers ont été abordés, ce mercredi, lors du conseil des ministres. Notamment celui de la réhabilitation de l’atoll de Hao où 88 % des surfaces ont désormais été traités. Les travaux de la future ferme aquacole pourraient donc bientôt débuter selon le gouvernement.


« Fin 2016, 88 % des surfaces, y compris celles situées sur l’emprise du futur site aquacole Tahiti Nui Ocean Foods (TNOF), ont été traitées. Les actions de nettoyage des déchets du lagon de Hao et ponctuellement de celui de Amanu ont permis de retirer 547 tonnes de déchets polluants (batteries, véhicules, déchets métalliques ou plastiques, matériels des fermes perlières, etc.) pour être envoyés en filières de traitement adaptées. Le dernier détachement militaire a définitivement quitté l’atoll en octobre 2016. Pour le devenir des terres polluées, la société Socotec Polynésie a réalisé une expertise pour vérifier l’innocuité durable de ces terres polluées afin de garantir la parfaite sécurité sanitaire des populations et la salubrité des milieux », aindique le communiqué du conseil des ministres.

Le porte-parole du gouvernement, Jean-Christophe Bouissou a indiqué que les investisseurs de Tahiti Nui Ocean Foods seraient en Polynésie vers la mi-juillet et que le chantier devrait prochainement être lancé.
 
 Présentation des Comptes de la Santé 2010-2015
 
« Le ministre des Solidarités et de la Santé a présenté au Conseil des ministres les Comptes de la Santé pour la période 2010-2015. Ceux-ci recensent l’ensemble des dépenses effectuées dans le secteur de la santé. Ils sont constitués de différents tableaux standardisés regroupant les différents types de dépenses et donnent une vision précise de l’évolution de ces dépenses. La consommation de soins et biens médicaux (CSBM) s’est élevée à 66,4 milliards Fcfp en 2015. Si elle a diminué de 0,4% entre 2010 et 2011, elle progresse depuis de 1% à 2% par an. Les soins hospitaliers, qui représentaient 48% des dépenses en 2009, ont dépassé les 50% en 2010 et ont continué de croître. Ils représentent actuellement 52,5% (46,7% en métropole).
 
La consommation de soins ambulatoires s’est stabilisée, bien que le Pays ait connu une épidémie de Zika et une de Chikungunya durant cette période. Dans le même temps, le poste « médicaments » a diminué de près de 700 millions Fcfp. L’envolée des dépenses de transports des malades (+ 704 millions Fcfp soit 42%), est essentiellement due (pour 400 millions Fcfp) au transport aérien inter îles, qui a atteint 1,4 milliard en 2015 (pour près de 30 000 évacuations).
 
Parmi les enveloppes des autres structures de soins, le coût du traitement ambulatoire des insuffisants rénaux a progressé de 57% en 5 ans (1,4 milliard Fcfp en 2015). Les soins hors territoire ont baissé de plus de 400 millions Fcfp, en lien avec le développement du plateau technique du Centre hospitalier de Polynésie française, en oncologie.
 
La Dépense courante de santé (DCS), en plus des dépenses liées aux soins, prend en compte les autres dépenses de fonctionnement consacrées à la santé : indemnités journalières, dépenses de prévention, tant individuelles que collectives, formation et frais de gestion du système. Ces dépenses ont suivi l’évolution de la CSBM : + 3,3 milliards Fcfp entre 2010 et 2015. La dépense courante de santé s’élève ainsi en 2015 à 79,399 milliards Fcfp.  Elle représente 14,4% du PIB (Produit intérieur brut) et une dépense de 291 000 Fcfp par habitant.
 
Les dernières informations que l’on peut recueillir dans ces comptes portent sur le financement des dépenses de santé. Pour la dépense courante de santé, la CPS (Caisse de prévoyance sociale) finance 77,3%, le Pays 10%, l’Etat 3,6 et les ménages 6,3%, auxquels s’ajoutent 3,6% dans la catégorie « autres » (mutuelles ou encore redevances des professionnels) ».
 
 
Défiscalisation de navires de pêche
 
 Le Conseil des ministres a également acté cinq projets d’investissement, pour un montant total estimé à 782 millions Fcfp, relatif à la pêche hauturiére.  « Les sociétés Moanafara, Faramoana et Ocean Fresh Tahiti prévoient, chacune, d’acquérir un navire de pêche. Pour sa part, la société Moarii & Sons Fisheries va acquérir deux navires de pêche. Ces navires seront construits par des chantiers navals polynésiens », rapporte le communiqué.
 
Attribution d’aides aux entreprises
 
« Dans le cadre de son plan de relance de l’économie, le Pays a instauré deux dispositifs d’aides. La première porte sur une aide à l’équipement des petites entreprises (AEPE) afin de les accompagner dans leur projet de création ou de développement d’activité. La seconde instaure une aide pour la revitalisation des commerces de proximité et des restaurants (ACPR) afin de les accompagner dans leur projet d’amélioration de l’attractivité de leurs points de vente ou de restauration en Polynésie française ». Cinq nouvelles sociétés viennent d’en beneficier pour un montant totatl de 13,7 millions de francs.
 
Indice des prix : baisse de 0,4% depuis le début de l’année
 
« En mai 2017, l'indice des prix à la consommation est stable et s'établit à 107,56. La baisse des prix des Produits alimentaires et des Transports compense la hausse des prix des Boissons alcoolisées et tabacs. Depuis le début de l'année, l'indice général des prix à la consommation baisse de 0,4 % (+ 0,3 % sur douze mois) ».
 
 Maintien du prix des hydrocarbures au 1er juillet

« Après quelques mois de hausses consécutives, aux dates de chargements des produits hydrocarbures liquides, les prix CAF en Fcfp diminuent en raison des baisses des cotations sur le marché de Singapour et de la devise américaine. Ainsi, l’essence sans plomb diminue de 6,2 %, le pétrole de 6,9 % et le gazole de 7 %. Le fioul EDT quant à lui baisse de 3 % »
 
 Subvention au profit de l’OPH

« Le ministre du Logement a présenté en Conseil des ministres une proposition d’octroi d’une subvention d'investissement en faveur de l’Office Polynésien de l’Habitat pour financer les études et travaux de mise aux normes des stations d'épuration de certains lotissements de l’OPH (Office polynésien de l’habitat). Dans le cadre de ses actions, l’OPH va en effet procéder aux études et aux travaux pour la mise aux normes des stations d'épuration de certains de ses lotissements situés dans les communes de Papeete, Pirae, Faaa, Punaauia et Paea ».
 
Aide à la connexion à l’Internet
 
« Le Conseil des ministres a choisi de donner une suite favorable aux modifications du dispositif d’aide à la connexion internet, afin de favoriser le raccordement de toutes les entreprises polynésiennes à l’Internet. Cette ouverture de l’aide financière aux entreprises morales, s’opère toujours sur la base d’un co-financement des frais relatifs aux dépenses liées aux équipements et installations nécessaires au raccordement Internet, et ne peut excéder 70% des frais engagés par le demandeur, dans la limite d’un plafond, augmenté à 200 000 Fcfp.  Le formulaire de demande d’aide et les informations relatives au dispositif d’aide sont accessibles sur le site https://www.service-public.pf/dgen/ace/  »
 
 Fréquentation touristique en hausse au mois d’avril
 
L’Institut de la statistique de Polynésie française (ISPF) vient de publier les données sur la fréquentation touristique d’avril 2017. Sur quatre mois, en 2017, ils ont été 85 721 visiteurs à venir en Polynésie française, soit +1,5% par rapport à la même période en 2016.
 
Les chiffres concernant la clientèle en hébergement flottant sont en revanche impactés du fait de l’absence de rotation de navires de la compagnie Oceania en avril et de l’absence temporaire du Paul Gauguin pour ses opérations de carénage, et ce jusqu’au début du mois de juillet 2017.
 
 Tour de France à la voile: subvention à Tahiti Elite Voile
 
« Le Conseil des ministres a octroyé une subvention de 12 millions Fcfp à Tahiti Elite Voile pour le financement de sa participation à l’évènement « Tour de France à la voile 2017 » qui se déroulera du 7 au 30 juillet 2017. Cet évènement sportif important permettra de promouvoir la Polynésie française en métropole à travers une compétition de haut niveau très médiatisée. Le budget prévisionnel de l’opération est estimé à 57 millions Fcfp avec comme autres sources de revenus le ministère des Sports pour 7,1 millions Fcfp, la participation de l’Etat avec le soutien financier du Haut-commissariat de la Polynésie française pour 12 millions Fcfp, ainsi qu’une aide financière privée ».
 
Subvention à Tahiti Tourisme
 
 « Le Conseil des ministres, après avis favorable de la commission de contrôle budgétaire et financier lors de sa séance du 6 juin dernier, a octroyé une subvention d’1,2 milliard Fcfp pour financer les actions de promotion, de communication, d’accueil, d’information et d’animation, pour l’année 2017, de Tahiti Tourisme ».
              
 Ouverture du concours d’entrée à la formation d’aide-soignant

« La Direction de la Santé, par son Institut de formation des professions de santé Mathilde Frébault, organise l’ouverture du concours d’entrée à la formation d’aide-soignant(e), pour la session 2017. Vingt places ont été ouvertes, dont 16 au titre du concours externe et 4 au titre du concours interne. En ce qui concerne les inscriptions, l’ouverture est prévue le lundi 17 juillet 2017 à 07h pour une clôture fixée au vendredi 4 août 2017 à 12h. Le retrait et le dépôt des dossiers sera effectif du lundi 17 juillet au vendredi 4 août 2017, de 07h à 12h uniquement, à l’Institut de formation des professions de santé Mathilde Frébault ».
 
Subvention pour l’évènement « Rame avec Alexandra »
 
« Le Conseil des ministres a approuvé l’attribution d’une subvention de fonctionnement d’un montant de 495 000 Fcfp en faveur du Cercle d’aviron polynésien – Marara (CAP – Marara) pour financer l’événement « Rame avec Alexandra ». « Rame avec Alexandra » est le défi que s’est lancé Alexandra Caldas, de relier Tahiti à Moorea à la rame le 5 août prochain, à bord de son aviron. Atteinte de mucoviscidose, cette jeune femme de 21 ans greffée des deux poumons souhaite encourager toutes les personnes atteints par la maladie à poursuivre leur combat en leur démontrant qu’il est possible de vivre autrement ».
 
 Subventions de fonctionnement aux fédérations sportives
 
Afin d’aider les fédérations sportives délégataires de service public à mener à bien leurs missions, le Pays et l’Etat leur allouent, notamment, chaque année des aides financières, sous forme de subventions de fonctionnement.  Le Conseil des ministres a ainsi examiné trois dossiers de subventions pour un montant global de 7 594 900 Fcfp répartis de la manière suivante :
 
- Fédération Polynésienne de Judo : 3 000 000 Fcfp ;
- Fédération Polynésienne de Boxe Thaïlandaise et de ses Disciplines Associées : 1 421 000 Fcfp ;
- Fédération polynésienne de sports adaptés et handisport : 2 770 200 Fcfp
- Fédération Polynésienne d'Aïkido : 403 700 Fcfp.
 
 Création de quatre brevets professionnels d’éducateur sportif
 
Par arrêté du Conseil des ministres du 19 mars 2015, le Pays a créé le brevet professionnel polynésien d’éducateur sportif - ou B.P.P.E.S. - afin de palier aux difficultés de mise en œuvre, en Polynésie française, de la filière des diplômes professionnels délivrés par l’Etat permettant l’encadrement des activités physiques et sportives contre rémunération. Après avoir créé en 2016 les mentions « Basket-ball » et « Va’a » du B.P.P.E.S., il est créé aujourd’hui quatre nouvelles mentions : « Judo-Jujitsu », « Karaté et disciplines associées », « Tennis » et « Volley-ball et Volley-ball de plage (beach-volley) ».
 
 Subventions de fonctionnement pour 23 établissements scolaires
 
Le Conseil des ministres a octroyé des subventions à 23 établissements du secondaire, collèges et lycées, pour un montant total de plus de 27 millions Fcfp, afin de financer des actions menées notamment au titre du Fonds social collégien et lycéen. Les établissements concernés sont situés aux îles du Vent, mais aussi aux îles Sous-le-Vent, aux Australes, aux Tuamotu et aux Marquises.
 
 Subventions aux associations de culture et d’artisanat
 
Le Conseil des ministres a octroyé des subventions à plusieurs associations organisant des événements relatifs à la culture et à l’artisanat. Les aides attribuées concernent l’organisation du 44ème salon Marquises, à Tahiti en juin, par la fédération Te Tuhuka O Te Henua Enana, dans le cadre de la politique du Pays de soutien à l’artisanat, mais aussi le Heiva I Rurutu, le Heiva I Raivavae, du 29 juin au 30 juillet, dans l’archipel des Australes, ainsi que les fêtes de juillet à Ua Pou. Le montant total des aides attribuées est de plus de 5 millions Fcfp.
Rédaction Web 
 






SOCIÉTÉ | TAHITI VA'A 2017 | VA'A PORTRAITS | FenuaHeroes | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB