SOCIÉTÉ

Chikungunya : l'épidémie toujours en décroissance


Vendredi 6 Février 2015 à 16:39 | Lu 360 fois

Santé. Depuis le début de l'épidémie, 938 personnes ont été hospitalisées pour un motif en lien avec le chikungunya.


Chikungunya : l'épidémie toujours en décroissance
Selon le dernier bulletin de veille sanitaire, 25% de la population polynésienne a consulté pour des premiers signes cliniques de chikungunya depuis le début de l'épidémie l'année dernière. 
Actuellement, l'épidémie est en forte décroissance dans les îles du Vent, îles Sous-le-Vent et Tuamotu Gambier. En revanche, la circulation du virus est toujours active aux Marquises et aux Australes. A Rurutu, le nombre de cas signalés est en forte augmentation.


Depuis le début de l'épidémie, 938 personnes ont été hospitalisées pour un motif en lien avec le chikungunya. 
Parmi les hospitalisations de plus de 24 heures :
• La majorité des cas sont des formes communes ou inhabituelles.
• Les formes sévères représentent 6,5% des cas
• Les décès représentent 2,2% des cas
Au total, 7 cas de Syndrome de Guillain-Barré (SGB) ont été identifiés comme pouvant être en relation avec une infection à Chikungunya antérieure. 


Par ailleurs, dans le Pacifique, le chikungunya reste en phase d'épidémie dans les Samoa Américaines, les Samoa (4 431 cas rapportés),en Nouvelle Calédonie, aux îles Cookainsi qu'à Tokelau. 






Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Décembre 2016 - 11:38 Huit lettres pour montrer sa solidarité

SOCIÉTÉ | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | TE AITO | Festival des îles | Bodyboard