SOCIÉTÉ

Cardella et Paofai en course pour être le pôle privé unique d’hospitalisation pour Tahiti.


Mercredi 24 Mai 2017 à 17:51 | Lu 8158 fois

SANTE - Quelle organisation pour la santé privée en Polynésie ? Le Pays prévoit de regrouper les cliniques en un pôle unique. L’appel à projet a été lancé il y a une semaine. Mais difficile de savoir à quoi s’attendre sur ce dossier.


Paofai souhaite se maintenir sur la capitale, peut-être en face de la clinique actuelle.
Paofai souhaite se maintenir sur la capitale, peut-être en face de la clinique actuelle.
Cardella ou Paofai. Entre les deux, le cœur du Pays balance. Alors que les pouvoirs publics appellent de leurs vœux la mise en place d’un pôle privé unique de soins, les deux entités ne parviennent pas à se mettre d’accord.

Chacune de ces cliniques devrait donc postuler à l’appel à projet lancé par le ministère de la Santé. Cardella ou Paofai, une de ces deux cliniques pourrait-elle être amenée à cesser ses activités ? Le Pays se veut prudent.

L’appel à projet lancé il y a une semaine fait état d’un Pôle privé unique d’hospitalisation pour Tahiti. Une structure en complément du CHPF, prévue par le schéma d’organisation sanitaire validé l’an dernier.

Tout part d’un constat. Les limites atteintes par les cliniques actuelles: taille des bâtiments, et mise aux normes. Le cahier des charges indique que le regroupement vise à renforcer la qualité et la sécurité des soins.

Créer un plateau technique de qualité. Proposer une offre de médecine chirurgicale et obstétrique: 140 lits. Une autre de chirurgie ambulatoire. Et un accueil des patients 24/24h.
Mais aussi réaliser des économies en mutualisant les moyens.

"Une mutualisation des moyens, ne serait-ce qu'en matière d'hôtellerie, de blanchisserie, cuisine et pharmacie, permettrait certainement de réaliser des économies et de faire en sorte que les frais de fonctionnement soient moins élevés" explique Jacques Raynal, ministre de la Santé.

Si aucun des deux projets n’aboutit à la mutualisation  recherchée, le gouvernement arbitrera-t-il entre les deux ? "Si il est impossible d'obtenir cette mutualisation, à ce moment-là, il faudra rentrer en discussion et voir comment nous pouvons évoluer sur cette situation."
 
 

le projet Mana Ora de Cardella se situerait à Punaauia, juste derrière la mairie.
le projet Mana Ora de Cardella se situerait à Punaauia, juste derrière la mairie.
Ce pôle unique pourrait se déployer sur plusieurs sites. C’est du moins ce que laissent entendre les pouvoirs publics depuis quelques semaines. Seuls les lits de médecine chirurgicale obstétrique doivent être groupés sur un même site. Pour le reste, rien de figé.
Car les actionnaires de Cardella et de Paofai ne parviennent pas à tomber d’accord sur un projet commun.

Tandis que Paofai souhaite se maintenir sur la capitale, peut-être en face de la clinique actuelle, le projet Mana Ora de Cardella se situerait à Punaauia. 

Problème : le maintien en zone rouge du site du PK10. "Cela concerne Cardella. Sur l'emplacement qu'ils ont choisi, il n'y a pas de possibilités de construction, maintenant, il peut y avoir d'autre sites. De toutes façons, cela ne dépend pas du domaine de la Santé."

Du côté de la mairie de Punaauia, Rony Tumahai estime que Cardella pourrait passer outre le classement du site en zone rouge. "Ils ont obtenu leur permis de construire, donc ils pourraient passer outre, puisque la décision du Tribunal administratif n'est pas rétroactive. Mais seulement, il y a une question de responsabilités si jamais un risque survient. On doit se voir pour en discuter, mais je pense que les investisseurs ont un plan B". 

Pour le premier magistrat de la commune, pas de doute, c'est Punaauia qui remportera le marché, puisque "C'est le projet de la clinique Cardella qui est le plus avancé et je suis confiant dans le fait que cela puisse aboutir."

Malgré le lancement de cet appel à projet, les contours de ce Pôle privé de Santé unique ne se précisent pas encore vraiment. Les candidats ont jusqu’au 30 juin pour déposer leur dossier.
 
 
Laure Philiber, Maite Mai, et Tauhiti Tauniua Mu San. 







Dans la même rubrique :
< >

SOCIÉTÉ | TAHITI VA'A 2017 | VA'A PORTRAITS | FenuaHeroes | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB