SOCIÉTÉ

COP21 : premières assises de l'environnement des étudiants de Polynésie


Lundi 23 Novembre 2015 à 17:19 | Lu 423 fois

PAPEETE - Ce lundi matin 350 étudiants se sont réunis à la présidence pour assister aux premières assises de l'environnement. Une rencontre entre étudiants et scientifiques pour mieux comprendre le réchauffement climatique et mieux agir pour en maîtriser les effets.


Des étudiants se sont rendus à la présidence pour assister à des conférences et des échanges avec des scientifiques et des spécialistes de l'environnement et du climat. L'objectif de ces rencontres est de sensibiliser les jeunes Polynésiens au réchauffement climatique. 
"Comment préserver nos lagons du réchauffement climatique ?" voici l'une des questions auxquelles les étudiants présents ont tenté de répondre.  

Les jeunes sont encore trop peu nombreux à se préoccuper du réchauffement climatique, selon Rereura, une étudiante. Elle indique que : "pour l'instant on ne s'en rend pas encore compte, parce qu'on n'en entend pas parler. Peut-être qu'on va voir ça dans l'avenir. Mais au jour d'aujourd'hui, mon entourage ne se sent pas vraiment concerné. Je parle de mes amis ... parce qu'on est jeunes et on ne sait pas forcément ce qui se passe par rapport au réchauffement climatique et ces conséquences."

Pourtant, selon Winiki Sage de la Fédération des associations de protection de l'environnement, ce sont les jeunes qui sont les premiers concernés. Les effets du changement climatique se ressentent peu pour le moment, mais il seront beaucoup plus lourds dans 20 ans. L'objectif de ces assises est donc d'encourager ces jeunes à lutter dès maintenant contre le réchauffement climatique.
Winiki Sage explique que : "on veut les entendre. Ce sont eux qui seront les premiers concernés. (...) Je me suis aperçue que souvent les étudiants n'avaient pas les bonnes informations. (...) L'idée c'est de faire une remise à niveau de toutes les connaissances des étudiants" en matière de réchauffement climatique.

Cette journée d'échanges s'est achevée au Conseil Economique Social et Culturel (CESC) autour de 3 ateliers : "anticiper", "préserver" et "innover". Les propositions des jeunes seront ensuite remises aux autorités du Pays pour faire entendre la voix de la jeunesse polynésienne lors de la COP 21, à partir de dimanche à Paris.
Rédaction web (Reportage de Maite Mai et Brandy Tevero)

Winiki Sage, de la Fédération des associations de protection de l'environnement


Rereura Faatoa, étudiante








Dans la même rubrique :
< >

Samedi 3 Décembre 2016 - 13:07 Le Taaone fait son Téléthon

SOCIÉTÉ | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | TE AITO | Festival des îles | Bodyboard