SOCIÉTÉ

CHPF : vers une grève générale


Lundi 18 Mai 2015 à 16:42 | Lu 369 fois

Santé. La grève qui a débuté le 30 avril au service d'imagerie médicale du centre hospitalier de Taaone, pourrait s'étendre à tout l'établissement. Et peut-être également à la direction de la Santé...


Crédit : Tahiti Nui Télévision
Crédit : Tahiti Nui Télévision
Ce lundi, les organisations syndicales du fenua ont envoyé une lettre ouverte au président du Pays et au ministre de la Santé. La CSTP-FO, Otahi, la CSIP, Te Rima no te Ea, O oe To Oe Rima et Iho Taata Tumu dénoncent des dysfonctionnements au sein du centre hospitalier de Taaone (CHPF). Depuis le 30 avril, le service d'imagerie médicale de l'établissement est en grève. Il s'agit du troisième mouvement social de ce type au CHPF cette année.

La CSTP-FO a déposé un préavis de grève. Deux points de revendication y sont mentionnés. Le premier concerne la suppression de la  RTE (Réduction de temps d'exposition, NDLR), congé lié à l'exposition aux rayonnements ionisants. La RTE avait été négociée en janvier 2012 après six semaines de grève. Mais, "par une simple note de service en date du 6 janvier 2015", soulignent les syndicats, cet avantage a été supprimé. 
Le second point de revendication concerne le recrutement au fenua et en métropole. Alors que la direction évoque des soucis budgétaires, le personnel s'étonne de la création d'un poste de cadre. "Quand on parle de recrutement, il y a des règles à suivre. Au niveau du recrutement, nous priorisons le recrutement pour les personnels de soins. La création d'un poste de cadre supérieur par exemple, nous estimons que ce n'est pas une priorité. Le soin du patient est une priorité", déclare au micro de Tahiti Nui Télévision, Mireille Duval, secrétaire générale du syndicat SPCHDT affilié à la CSTP-FO.

Le recrutement du personnel concerne l'ensemble de l'établissement. La grève qui a débuté au service d'imagerie médicale pourrait donc s'étendre à tout le centre hospitalier. Un préavis pourrait être déposé prochainement.  "Nous allons attendre de savoir si nous serons reçus pour avoir leur point de vue sur cette lettre ouverte. Après cela, si nous n'avons pas de réponse, nous comptons déposer un préavis de grève générale", explique Vaitea Legayic, secrétaire générale du syndicat SAPH/CSIP. 
La grève pourrait également se propager à la direction de la Santé. 

La lettre ouverte des syndicats :

lettre_ouverte_intersyndicale__2_.pdf LETTRE OUVERTE INTERSYNDICALE (2).pdf  (171.67 Ko)


Vaitea legayic, secrétaire générale du syndicat SAPH/CSIP


Mireille Duval, secrétaire générale de SPCHDT/CSTP-FO



Tags : grève, santé




Vos réactions

1.Posté par PIGEON RX le 18/05/2015 19:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Pour information à la population, vu que les syndicats sont frileux à dénoncer la vérité jusqu'au bout, la création de ce poste de cadre supérieur concerne tout simplement l'épouse du directeur qui de plus, n'a pas les qualifications requises, et qui touche un salaire indexé de fonctionnaire d'état! = 4 salaires de cadre supérieur fonctionnaire territorial. Et ce cadre supérieur nouvellement nommé accompagne le directeur dans toutes ses "missions" à l'étranger, tous frais payés, + indemnités impressionnantes.

Juste pour info!

A tous les services du CHPF, qu'attendez vous pour faire grève!!!???? L'imagerie médicale est en grève depuis bientôt 3 semaines, pour nous, mais aussi pour vous! Alors, bougez vous!!!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

800 caractères maxi autorisés.

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Décembre 2016 - 11:38 Huit lettres pour montrer sa solidarité

SOCIÉTÉ | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | TE AITO | Festival des îles | Bodyboard