SOCIÉTÉ

CHPF : "les syndicats restent solidaires"


Jeudi 12 Février 2015 à 19:01 | Lu 166 fois

Santé. Communiqué des organisations syndicales du Centre hospitalier de Taaone


Seuls les médecins ont décidé de poursuivre la grève au CHPF. Les autres syndicats ont signé un protocole d'accord avec le gouvernement. Cependant, dans un communiqué, les organisations syndicales réaffirment leur solidarité et appellent les décideurs à "prendre leurs responsabilités". 


Le communiqué : 

 
Diminution de la dotation globale du CHPF de 600 millions de francs en 2015
 
 
La diminution de la dotation globale du centre hospitalier (CHPF) de la Polynésie française, imposée sans aucune concertation, a spontanément mobilisé les représentants syndicaux des différentes catégories socioprofessionnelles du CHPF.
 
Les organisations syndicales du CHPF se sont unies pour défendre le budget du CHPF dans l’intérêt des malades. La diversité des métiers de l’hôpital, représentée par ces organisations syndicales, a permis de démontrer clairement les risques de cette diminution du budget sur la prise en charge des patients.
Il n’y avait pas eu une telle fédération des représentants syndicaux du CHPF depuis 2007.
 
Pendant près de 2 mois, les organisations syndicales du CHPF ont travaillé ensemble à la préparation des dossiers et à l’organisation des rencontres avec les représentants du gouvernement.
 
Les informations produites par les organisations syndicales sur les risques de la baisse de la dotation ont permis de faire prendre conscience au gouvernement et à l’opinion publique qu’il fallait apporter des solutions aux réelles difficultés budgétaires du CHPF.
 
Cette union syndicale a réussi à mobiliser les personnels de l’ensemble des services du CHPF dans un mouvement social pour la défense du fonctionnement de l’hôpital.
 
Ce mouvement spontané du personnel du CHPF aurait dû rapidement aboutir à la correction de la dotation, mais l’absence de solutions concrètes proposées par le  gouvernement a contraint les organisations syndicales à déposer un préavis de grève commun.
 
Le niveau de confiance variable des syndicats vis-à-vis des propositions du gouvernement, les a conduits à  poursuivre différemment le mouvement. Cependant, les organisations syndicales du CHPF restent solidaires et déterminées, et veilleront à ce que les difficultés budgétaires du CHPF trouvent des solutions concrètes et pérennes.
 
Maintenant que les organisations syndicales ont donné l’alerte, il appartient à chacun des décideurs de prendre ses responsabilités. 






Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Décembre 2016 - 11:38 Huit lettres pour montrer sa solidarité

SOCIÉTÉ | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | TE AITO | Festival des îles | Bodyboard