SOCIÉTÉ

CHPF : les syndicats déposent un préavis de grève


Vendredi 6 Février 2015 à 16:18 | Lu 278 fois

Santé. La rencontre avec le vice-président du Pays n'a pas eu lieu


Les organisations syndicales du centre hospitalier de la Polynésie française l'annonçaient hier : le gouvernement devait trouver des solutions aux problèmes de financement de l'établissement et les leur présenter aujourd'hui vendredi, avant 13 heures. Sans quoi, elles déposeraient un préavis de grève. Les syndicats devaient être reçus par le vice-président du Pays aujourd'hui. La rencontre avec Nuihau Laurey n'a finalement pas eu lieu. Ce vendredi après-midi, les syndicats annoncent donc qu'ils déposent un préavis de grève.

"Suite à l’absence de réponse du gouvernement aux revendications des organisations syndicales du Centre Hospitalier de la Polynésie française (CHPF), un préavis de grève a été déposé ce vendredi 6 février à 13h30.  Ce préavis se terminera le mercredi 11 février à minuit", écrivent les organisations syndicales dans un communiqué. 


Les revendications des syndicats :
 
> Modalités de détermination de la dotation globale de fonctionnement
 
Le montant de la DGF doit être déterminé en fonction du budget prévisionnel proposé par la direction du CHPF et validé par le conseil d’administration du CHPF.
Le montant prévisionnel de la DGF doit être notifié au CHPF au plus tard au 31 octobre de l’année antérieure.
La DGF doit être calculée selon une formule claire et pérenne dans le respect des dispositions de la délibération n°98-163 APF du 15 octobre 1998 afin de donner une visibilité aux opérateurs du CHPF en matière de fonctionnement et d’investissement.
Les limitations des capacités de financement de la DGF doivent être clairement indiquées par le gouvernement pour qu’il définisse le périmètre d’activité du CHPF en fonction du montant du financement.
 
> Octroi de subventions supplémentaires pour 2015
 
Pour compenser la baisse de la DGF du CHPF de 2015, le gouvernement va octroyer des subventions supplémentaires au CHPF en 2015.
Les besoins en fonctionnement affectés par la diminution de la DGF vont être financés spécifiquement par ces subventions du gouvernement de la Polynésie française.

Investissements faisant l’objet des subventions supplémentaires en 2015
 
> Matériel médical
Le matériel médical demandé par les services médicaux, validé par la commission du matériel, le service biomédical, la commission médicale d’établissement du CHPF, et par la direction générale du CHPF est d’un montant total de 300 millions de francs.
 
> Scanners
Les 2 scanners du CHPF doivent être remplacés en urgence : le premier a plus de 10 ans et  a dépassé le niveau d’obsolescence ; le second a atteint le seuil habituel de vétusté de 7 ans et son taux de panne croissant a conduit à son immobilisation cumulée de 43 jours en 2014 soit 14% du temps.
Pour assurer la continuité de service l’achat de 2 scanners est indispensable en 2015.
Le montant des 2 scanners est de 330 millions de francs.
 
> Investissements informatiques
Le budget pour l’achat de systèmes informatiques concernant le dossier médical partagé, le service d’anesthésie réanimation, l’ophtalmologie, le planning du personnel, l’augmentation du matériel informatique, la reconnaissance vocale, et la gestion médico-administrative, est d’un montant total de 254 millions de francs.
 
Calendrier des subventions supplémentaires en 2015 versées au CHPF
 
Un premier versement de la moitié des subventions supplémentaires sera réalisé durant le premier trimestre de 2015, la seconde moitié sera versée au deuxième trimestre de 2015.
 


 Vaitea Legayic, de l'intersyndicale du CHPF sera sur le plateau du journal de Tahiti Nui Télévision ce soir. 






Dans la même rubrique :
< >

SOCIÉTÉ | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | TE AITO | Festival des îles | Bodyboard