SOCIÉTÉ

Boxe : qui obtiendra la délégation de service public ?


Jeudi 2 Juin 2016 à 15:38 | Lu 1145 fois

BOXE - La fédération de boxe menée par Tauhiti Nena s'est vu retirer la délégation de service public. L'autre candidat qui souhaite récupérer ce titre est la fédération de boxe anglaise. Nous avons rencontré sa vice-présidente et un de ses clubs. Ils nous expliquent pour quelles raisons elle mérite d'obtenir la délégation de service public.


Crédit photo : Tahiti Nui Television
Crédit photo : Tahiti Nui Television
C'est à Pirae, dans la demeure de la famille Tahiata que nous avons rencontré Henere. Il est à la tête d'un des clubs de boxe affiliés à la fédération de boxe anglaise qui demande à obtenir la délégation de service public. Henere Tahiata, est aussi entraîneur de boxe de son propre club. Il souhaite apporter son expérience au service des plus jeunes. Cet entraîneur qui approche la quarantaine a été deux fois champion de France en boxe.
 
Chez les Tahiata, la boxe c'est aussi une histoire de famille. Pour preuve, May Tahiata, la mère de Henere, est vice-présidente de la fédération de boxe anglaise. Cette même fédération composée de 7 clubs qui souhaite la délégation de service public. Pour l'obtenir, elle met en avant plusieurs arguments : "On va signer une convention avec la fédération de boxe de France. On va travailler ensemble, et ils vont nous accompagner dans la formation des cadres. Le but est d'aller en France pour les championnats", avance-t-elle.
 
Quand nous avons rencontré Henere et May Tahiata, c'était à l'heure des entraînements. Gants en main, ils étaient un peu moins de dix enfants à donner des coups. Parmi les élèves présents, des enfants entre 7 et 20 ans. Ils enchaînaient le cardio, quelques coups dans le sac de frappes et un peu de basket aussi. Pour l'ancien champion de boxe et coach, un avantage qu'apporte leur fédération est l'aspect éducatif et ludique. "La phase d'apprentissage passe aussi par la boxe éducative, c'est les mêmes termes techniques pour la boxe mais l'efficacité en moins. En fin de compte, c'est ce qui va attirer les enfants, parce qu'il n'y a  pas cette notion de danger pour eux", a déclaré Henere.  
 
C'est certainement ce qui a plu à la commission qui gère les candidatures pour l'obtention de la délégation de service public. Mais pas seulement. Dans leurs projets, la fédération de boxe anglaise envisage de développer la boxe dans les archipels, encourager les femmes à enfiler les gants, et mettre en place une boxe de loisir. Alors cette candidature gagnera-t-elle la délégation de service public ? Réponse dans trois semaines.
 
Rédaction Web (Interview Manava Tepa)







Dans la même rubrique :
< >

Samedi 3 Décembre 2016 - 13:07 Le Taaone fait son Téléthon

SOCIÉTÉ | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | TE AITO | Festival des îles | Bodyboard