SOCIÉTÉ

Blocage de la route traversière : jusqu'à un an de prison ferme requis


Mercredi 14 Janvier 2015 à 15:48 | Lu 151 fois

Justice. La famille Bennett et consorts bloquait l'accès aux riverains.


Le 6 janvier dernier, le tribunal correctionnel a demandé la réouverture des débats concernant le blocage de la route traversière par les consorts Bennett. L'affaire avait été reportée au 13 janvier. 

Hier, mardi 13 janvier, selon nos confrères de La Dépêche de Tahiti, le représentant du ministère public a requis des peines d’un an de prison avec sursis contre cinq des six prévenus, et jusqu’à un an de prison ferme contre le patriarche, Timi Bennett. La décision a été mise en délibéré au 3 mars. 
Timi Bennett, sa femme, ses deux fils et deux acolytes ont été renvoyés devant le tribunal correctionnel pour “entrave à la circulation sur une voie ouverte à la circulation publique”.

En 2011, un arrêté ministériel a déclaré d'utilité publique l'aménagement de la route traversière entre Papenoo et Mataiea.  
Mais, selon la famille Bennett et consorts, la route traverse de part et d'autre son terrain. Plusieurs propriétaires de ces terres en indivisions ont été présentés à la justice après avoir barré la route à des véhicules et même fait payer un droit de passage. 
 






Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Décembre 2016 - 11:38 Huit lettres pour montrer sa solidarité

SOCIÉTÉ | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | TE AITO | Festival des îles | Bodyboard