SOCIÉTÉ

Bixente Lizarazu fait la promotion de Tahiti sur TF1


Mercredi 25 Mai 2016 à 16:04 | Lu 7718 fois

MAGAZINE - En replay sur le site de TF1, on peut retrouver le magazine 50 mn inside sur Bixente Lizarazu. Tourné en août 2015, on y voit l'ancien footballeur national dans un autre univers, celui du surf et de la glisse. Si la majeure partie du documentaire nous plonge à Teahupoo, on s'envole aussi vers Rangiroa.


Crédit photo : Twitter Bixente Lizarazu
Crédit photo : Twitter Bixente Lizarazu
C'est avec le lever du soleil à Teahupoo que le documentaire démarre. Dans une maison, style chalet, on découvre Bixente Lizarazu. On le voit modestement, sur un matelas une place, dans un coin d'une pièce aménagée en chambre, une couverture typiquement locale, se réveiller tranquillement.
 
Le magazine 50 mn inside a consacré un reportage à la vie polynésienne à laquelle l'ancienne star du ballon rond est attachée. Souvent, il se permet une virée dans son coin de paradis, ici à Tahiti. Loin de ses prouesses de footballeur lors de la coupe du monde 98, c'est dans un autre univers que l'on découvre Bixente. Le surf, la glisse, la plongée, la vie locale, ceux pour quoi Bixente est tombé amoureux de la Polynésie française.
 
Originaire du Pays basque, où les vagues sont bien connues des surfeurs, c'est tout de même la vague de Teahupoo qui plait à Bixente. Durant les 14 minutes du documentaire dédiée à Bixente, on prend plaisir à suivre les activités de cet amoureux de la Polynésie. On le voit surfer sur les vagues mythiques de Teahupoo. On le voit aussi faire du surf à cinq places avec Hinatea Bernadino et son père Rodo Bernadino, tous deux des personnalités locales. "Regarde, la magie de l'endroit, tu as les vagues d'un coté et les montagnes juste en face, avec cette lumière de dingue. Tous les photographes du monde viennent ici car la vague est tellement esthétique, le lieu est tellement magique", déclare le Basque dans l'émission. Le sportif semble vraiment apprécier les activités locales, il s'est mis aussi à faire du va'a, avec la championne Hinatea Bernadino.
 
Bixente est non seulement attaché au fenua, mais il semble être imprégné des habitudes polynésiennes. La nourriture, les boissons, et même les chansons locales. Dans une vidéo on l'entend chanter "Oh la la que mon pays est beau, que ma vie est belle".
La rubrique "En immersion avec Bixente Lizarazu à Tahiti" se termine sur un séjour à Rangiroa. Où il découvre les fonds marins avec une plongée sous-marine avec son grand ami Raimana Van Bastoler.
 
Vaihere Tauotaha











Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Décembre 2016 - 11:38 Huit lettres pour montrer sa solidarité

SOCIÉTÉ | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | TE AITO | Festival des îles | Bodyboard