SOCIÉTÉ

Bientôt un PMU à Tahiti ?


Dimanche 24 Avril 2016 à 12:40 | Lu 1359 fois

PARI - Le Pays est actuellement en discussion avec l'entreprise française de Paris Mutuels Urbains pour implanter des points PMU en Polynésie. Autre bonne nouvelle pour les parieurs polynésiens, l'hippodrome de Pirae, qui souhaite donner un nouvel élan aux courses locales, relancera ses paris hippiques à compter du mois de juin, dans une version entièrement modernisée.


Pierre Izal, Président le l'AHEE
Pierre Izal, Président le l'AHEE
Le Pari Mutuel Urbain pourrait bientôt voir le jour en Polynésie. Il y a un ans déjà, une délégation PMU s'est rendue sur le fenua pour une mission d'expertise à l'issue de laquelle elle s'est prononcé en faveur de l'implantation du PMU à Tahiti. Si le projet voit le jour, il permettra aux polynésiens qui le souhaitent de parier contre d'autre parieurs sur des courses équestres nationales et internationales. Cette implantation se traduirait localement par la création de  points de vente PMU, et donc de nouveaux emplois.

"Un courrier a été envoyé par le Président du Pays au Président du PMU, faisant savoir que nous étions très intéressés" indique le porte-parole du gouvernement Jean-Christophe Bouissou au micro de Tahiti Nui Télévision. Il ajoute que "Les recettes obtenues au travers le PMU serviraient à toute la filière du cheval, que ce soit pour permettre l'élevage des chevaux, pour aussi investir dans les super structures nécessaires aux course de chevaux en Polynésie."

Pourtant, un an après la visite de la délégation PMU,  le ministère de l'Economie n'a toujours pas donné son feu vert. Un délai que Jean-Christophe Bouissou explique en indiquant "Ca nécessite quelques modifications de texte de lois pour organiser la mise en place de paris mutuels hippiques en Polynésie". 

     Le Pari Mutuel Hippodrome reprends du service 

En attendant la mise en place du PMU, les amateurs de paris pourront s'adonner à leur passion dès le mois de juin grâce au PMH. L'Association hippique et d’encouragement à l’élevage (AHEE) a en effet décidé de relancer cette année les paris hippiques des courses de l'hippodrome de Pirae. Pour susciter l'enthousiasme des parieurs, quatre machines à lecture optique seront installées devant l'hippodrome d'ici le mois de juin. Fini donc, l'ancien système de tickets, devenu obsolète. Ces nouveaux outils permettront, selon Pierre Izal, le président de l'association, " une plus grande rapidité tant au niveau de l'annonce des résultats que de la récupération des gains. "

Pour redynamiser le secteurs des courses, l'association a également fait venir une poignée de nouveaux chevaux compétiteurs. Arrivés de Nouvelle-Zélande la semaine dernière, ils permettront d'élever encore un peu plus le niveau des courses hippiques à Tahiti, et peut être achever de convaincre le Pays de reconduire le bail du terrain de l'hippodrome plutôt que de le rétrocéder à la commune de Pirae pour de nouveaux aménagements, comme cela avait été évoqué en fin d'année dernière.    
 
Rédaction web (Interviews Laure Philiber) 







Dans la même rubrique :
< >

SOCIÉTÉ | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | TE AITO | Festival des îles | Bodyboard