TNTV - Actualité, news, replay et direct live de Polynésie


Benoît Hamon, candidat Parti Socialiste


Lundi 3 Avril 2017 à 10:58 | Lu 93 fois

PORTRAIT - Benoît Hamon est le candidat officiel du parti socialiste, pour l'élection présidentielle de 2017. C'est la première fois qu'il participe à une élection présidentielle.


AFP
AFP
Agé de 49 ans, Benoît Hamon est actuellement député des Yvelines depuis septembre 2014 et conseiller régional d’Île-de-France depuis décembre 2015.

Son parcours politique:
Benoît Hamon débute sa carrière politique en 1991, à 24 ans, comme assistant parlementaire du député PS de Gironde, Pierre Brana. Élu président du Mouvement des jeunes socialistes, il devient en 1995 le conseiller jeunesse de Lionel Jospin avant d’entrer dans l’équipe de Martine Aubry lorsque celle-ci est nommée au ministère de l’Emploi et de la Solidarité. Il est le cofondateur du mouvement Nouveau Parti socialiste avec Arnaud Montebourg et Vincent Peillon.

Benoît Hamon entre au gouvernement en mai 2012, comme ministre délégué chargé de l’Economie sociale et solidaire. En avril 2014, il est nommé ministère de l’Education nationale, où il sera débarqué à quelques jours de la rentrée scolaire 2014. De retour sur les bancs de l’Assemblée, il marque son opposition au virage social-libéral du quinquennat en rejetant la loi Macron. Le 16 août 2016, Benoît Hamon annonce sa candidature à la primaire de 2017 organisée par le parti socialiste.
 
Son patrimoine
Le candidat PS a acquis un appartement de 108 m² en 2016 dans les Hauts-de-Seine, dont il possède 46,14%. Son prix est de 700.000 euros (84 millions Fcfp) et il a souscrit un prêt de 580.348 euros (63 641 760 Fcfp)  pour le financer "à parité" avec sa conjointe. Il possède en son nom un appartement dans le Finistère, évalué à 121.000 euros (14 520 000 Fcfp).

Son programme pour l'Outremer et la Polynésie:
- Son programme pour l'outremer comporte plusieurs volets sur l'éducation. comme par exemple rendre l’instruction obligatoire dès l’âge de 3 ans, et un droit à la scolarisation dès l’âge de 2 ans dans les écoles en éducation prioritaire et en outre-mer et l'instauration d'un seuil maximum de 25 élèves par classe en CP/CE1/CE2, et à 20 ce nombre dans les écoles en éducation prioritaire, dans les territoires ruraux et en outre-mer.

- Sur le maintien de l'ordre, une prime en zone de sécurité prioritaire sera attribuée à l’ensemble des gendarmes et policiers, ainsi que dans les outre-mer.
 
- Création de territoires prioritaires d’action publique pour coordonner l’action de l’ensemble des services publics là où sont les besoins : zones rurales, péri-urbaines, quartiers périphériques, avec une attention particulière aux outre-mer.
 
- Dotation d’un fonds pour l’égalité réelle outre-mer de 2,5 milliards d’euros sur 5 ans, principalement affecté à la construction d’infrastructures structurantes et en fonction des priorités définies par les plans de convergences de chaque territoire.
 
- Maintien de la sur-rémunération des fonctionnaires, et  égalité d'accès aux services publics dans ces collectivités en tenant compte des spécificités de chaque territoire.
 
- L’histoire des outre-mer sera ajoutée aux programmes scolaires de tous les élèves.
 
Pour la Polynésie,  rien de particulier.
 
Son soutien local:
Jacky Bryant - Président de Heiura Les Verts.
 
Son programme: “Faire battre le cœur de la France".
Une VIe République. Invité de L'Émission politique de France 2, le 8 décembre, le député des Yvelines dénonce “la monarchie républicaine” instaurée selon lui par la constitution de 1958. Il souhaite la mise en place d’une VIe République dont le président serait élu pour un septennat non renouvelable. Il se dit également favorable à une proportionnelle partielle aux législatives et à la possibilité pour les citoyens d’avoir recours au 49.3. Pour ce faire, au moins 1% du corps électoral, soit 450.000 votants, devrait être mobilisé.
 
Revenu universel d’existence. Benoît Hamon est favorable à l’instauration d’un revenu universel, qu’il présente comme une nouvelle forme de protection sociale face à l’instabilité du monde du travail. Le montant de ce revenu “pourrait commencer par être au niveau du RSA socle”, avant d'être augmenté à 750 euros par personne a-t-il indiqué sur France Inter.
 
Accélérer la transition écologique. Le candidat a énuméré 12 propositions pour accélérer la transition écologique, qui comprennent notamment la sortie du diesel, le passage à 50% d’énergies renouvelables d’ici 2025, la rénovation énergétique des logements sociaux, ou encore la mise en place d’une “TVA différenciée” pour les produits les plus respectueux de l’environnement.
 
Réduction du temps de travail. Le député estime que la promotion du temps partiel permettra d’améliorer le bien-être des travailleurs et de faire baisser le chômage face à la robotisation grandissante des postes. Benoît Hamon s’est défendu dans L'Émission politique de vouloir un passage aux 32 heures, comme certains ont pu l'affirmer.
 
Légalisation du cannabis. Benoît Hamon pense que la légalisation du cannabis permettra de “tuer” le trafic et les violences qui y sont associées. Il souhaite que l’argent dégagé soit consacré à la prévention des risques liés à la consommation.

Son site de campagne: https://www.benoithamon2017.fr/

Son programme

programme_hamon.pdf programme hamon.pdf  (4.81 Mo)