SOCIÉTÉ

Baie de Taaone : la population s'inquiète de la pollution


Samedi 16 Janvier 2016 à 11:19 | Lu 568 fois

ENVIRONNEMENT - Cette semaine Tahiti Nui Télévision vous posait la question : "Que pensez-vous de l'interdiction de baignade et des activités nautiques dans la baie de Taaone?". Les internautes et les riverains sont inquiets, mais ce n'est pas forcément à cause de cette récente interdiction. La pollution à cet endroit n'est pas nouvelle et elle est visible sur la plage.


Le CHPF avait convoqué en urgence la presse le vendredi 8 janvier pour annoncer que l’émissaire, le tuyau qui sert à rejeter en mer les eaux qui sortent de la station de traitement des eaux usées de l’hôpital (matières fécales principalement) s’est brisé. 
Par mesure de prévention un arrêté municipal a été pris pour interdire la baignade et les activités nautiques dans la baie de Taaone. 
Tahiti Nui Télévision a posé la question cette semaine sur les réseaux sociaux : "Que pensez-vous de l'interdiction de baignade et des activités nautiques dans la baie de Taaone?"

​Une maman, témoigne d'une situation qui l'inquiète. Elle constate que sa fille se grattait, après s'être baignée dans la baie du Taaone. Elle se demande si ces réactions seraient liées à la fuite du tuyau qui rejette les eaux usées de l'hôpital.
Un autre internaute s'interroge : "Pourquoi interdire la baignade alors que l'eau rejetée au large de Taaone est normalement traitée." Il ajoute : "À moins que le traitement de l'eau soit mal fait".
Les travaux pour réparer cette fuite devraient être lancés en début de semaine prochaine. Il reste difficile de dire si ces eaux traitées présentent un risque sanitaire élevé. Selon les services de santé et l'hôpital, il serait minime.
Philippe Dupire le praticien hygiéniste du CHPF indiquait que : "S’il y avait zéro risque, on n’aurait pas pris de mesure de précaution. Ces rejets pourraient causer des infections cutanées ou des gastros. (...)Maintenant que ça se transforme en maladie, le risque est extrêmement faible. ... il faudrait au moins avaler 100 ml d'eau de mer pour avoir quelques milliers de bactéries ... "
Pour ce spécialiste, les personnes qui auraient avalé près de 100 ml d'eau de mer dans les environs risqueraient dans le pire des cas des dérangements intestinaux ou des infections cutanées.
Des analyses ont été effectuées cette semaine. L'institut Louis Malardé devait rendre les résultats au centre d'hygiène et de salubrité publique.

L'interdiction de se baigner et de pratiquer une activité nautique dans la baie de Taaone est toujours en vigueur.
Parmi les témoignages recueillis sur place, certaines personnes font remarquer que la pollution à cet endroit n'est pas nouvelle.
La baignade au Taaone n'était pas recommandée avant cet incident. Les dernières analyses sur la qualité des eaux de baignade datent de 2013. Et elles montrent qu'à Tahiti, il y a plusieurs plages à éviter telles que : Mahaena, Vaitupa, Papehue, Orofero et Taaone.

Dans la baie, l'eau est plutôt de qualité insuffisante et impropre à la baignade. Surtout aux embouchures, au niveau de la Fautaua et de Hamuta.
Sur place, la pollution la plus évidente est surtout le fruit de l'incivisme. Des images montrent sur la plage du Taaone, un monticule de déchets : des bouteilles en verre, en plastiques, des canettes ainsi que des cadavres de poissons et d'anguilles.

 

​Regardez l'analyse de Maite Mai








Dans la même rubrique :
< >

SOCIÉTÉ | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | TE AITO | Festival des îles | Bodyboard