SOCIÉTÉ

Baie de Taaone : l'interdiction pas encore respectée


Samedi 9 Janvier 2016 à 12:05 | Lu 602 fois

PIRAE - La commune a interdit baignade et activités nautiques après une annonce du CHPF : le tuyau servant à déverser les eaux usées est fendu. Les eaux se déversent près de la côte.


Les rameurs continuent de s'entraîner. Crédit : Tahiti Nui Télévision
Les rameurs continuent de s'entraîner. Crédit : Tahiti Nui Télévision
Vendredi, le centre hospitalier de Taaone a annoncé un incident sur un tuyau servant à rejeter les eaux usées. Le tuyau est fendu sur un côté et les eaux se déversent à 180 mètres du rivage de la plage de Aorai Tini Hau principalement. 
La ville de Pirae et le centre d’hygiène et de salubrité assurent qu'il n'y a pas de risque majeur pour la population. La commune a tout de même pris un arrêté pour interdire la baignade et les activités nautiques dans la baie.

Ce samedi, pêcheurs, rameurs, baigneurs... étaient tout de même présents. Vaimiti Maoni, championne de va'a, étaient au courant de l'interdiction. Elle continue cependant de s'entraîner dans la baie. "Ça va temps qu'on n'a pas de maladie", lance-t-elle. "On n'a pas le choix, c'est notre spot d'entraînement", explique la sportive. 
Pour Joel Brothers, chef de police, les gens ne sont pas encore suffisamment au courant. "Je ne pense pas que tout le monde a compris. C'était seulement ce matin dans le journal et hier à la télé. (...) Ce matin, il y a des rameurs qui sont allés s'entraîner. Je les ai prévenus mais ils ne veulent rien savoir. Ils ont compris que c'est pollué mais ne veulent rien savoir", raconte-t-il. Police et gendarmes dont des rondes sur la plage afin de prévenir la population. 

Ce samedi, les panneaux d'avertissement n'étaient pas encore posés mais cela ne devrait plus tarder. "La conférence de presse n'a eu lieu qu'hier (vendredi, NDLR) à 14 heures et l'arrêté a été signé dans la foulée. Les panneaux sont en cours de réalisation. Le plus rapidement possible on les affichera", assure Eliane Lechene, adjointe au maire de Pirae. Des tracts ont déjà été distribués aux riverains. 

L'eau qui se déverse "est déjà traitée au niveau de l'hôpital", rassure Eliane Lechene. L'interdiction est une mesure de précaution. 
 

Rédaction Web (Interviews : Esther Parau Cordette / Brandy Tevero)

Eliane Lechene, adjointe au maire de Pirae


Vaimiti Maoni, championne de va'a


Joel Brothers, chef de police municipale








Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 9 Décembre 2016 - 19:01 Le black tropical s'expose au Mayfly Market

SOCIÉTÉ | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | TE AITO | Festival des îles | Bodyboard