SOCIÉTÉ

Baccalauréat 2017: les premières ouvrent le bal


Lundi 12 Juin 2017 à 16:52 | Lu 2620 fois

EDUCATION - Les épreuves du bac ont débuté ce matin pour 2202 élèves de 1ère, avec l’épreuve anticipée de français. Ils avaient quatre heures pour tenter de décrocher une bonne note. Quant aux élèves de terminales, ils entameront leurs épreuves demain avec la philosophie.


Crédit photo : TNTV
Crédit photo : TNTV
La période des examens a débuté avec l’épreuve de français. Les élèves de première des sections générales et technologiques ont eu le choix entre l’écriture poétique du Moyen âge à nos jours, ou la question de l’Homme dans les genres de l’argumentation. Si certains élèves étaient plutôt détendus, d’autres avouent avoir eu un coup de stress.

​"C’était assez difficile comparé à ce qu’on faisait en classe. Avec le stress, tu n’arrives pas trop à gérer (…). On est tombé sur la poésie."  rapporte Tefanoarii, élève de STMG. "Les questions auxquelles il fallait répondre étaient assez complexes".

Au lycée Samuel Raapoto, l’épreuve du français est le baptême du feu pour 203 élèves. L’établissement encourage ses lycéens à rester concentrés. "Nous avons préparé les élèves durant toute l’année. La dernière semaine, les professeurs de français ont pris à part leurs élèves pour pouvoir remédier à certaines choses " explique Gérard Chan, directeur adjoint du lycée. 

Cet après-midi, les filières ES et L ont enchaîné avec l’épreuve de sciences tandis que les élèves de premières S se sont concentrés sur l’Histoire et la Géographie. Demain, ce sera au tour de 1108 élèves de terminales en filière générale … avec la fameuse épreuve de philosophie. Les terminales de Raapoto ont ainsi bénéficié d’une préparation très spéciale : une semaine de retraite à Papenoo.

"On les a mis en condition pour les examens. Pas uniquement pour le contenu mais aussi pour la manière d’appréhender les choses avec des séances de sophrologie, de coaching… " affirme Gérard Chan. "On estime que ce n’est pas juste le contenu des connaissances qu’il faut. Il faut également que les élèves soient dans de bonnes conditions et se sentent bien pour affronter ces épreuves."
 
Rédaction Web avec Thomas Chabrol



 






SOCIÉTÉ | TAHITI VA'A 2017 | VA'A PORTRAITS | FenuaHeroes | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB