SOCIÉTÉ

Augmentation de la mortalité infantile et de l'obésité


Jeudi 12 Juin 2014 à 06:30 | Lu 69 fois

GESTION. La Cour des comptes vient de publier un rapport sur la santé dans les outre-mer.


Plus d'un tiers des enfants boivent chaque jour une boisson sucrée.
Plus d'un tiers des enfants boivent chaque jour une boisson sucrée.
Tous les territoires ultramarins français ont le point commun d'être confrontés à des problématiques sanitaires d'une nature et d'une ampleur particulières. Ils rencontrent des difficultés sanitaires persistantes (zika, chikungunya, diabète), leurs systèmes de santé sont à la peine (prévention insuffisante) et il leur manque une stratégie publique.
En Polynésie française les compétences de la santé sont du ressort Pays mais l'État est partenaire, notamment au niveau du financement. Parmi les problèmes sanitaires propres au territoire, le zika, la ciguatera et le RAA (rhumatisme articulaire aigu) sont particulièrement récurrents en Polynésie. De même que les maladies liées au surpoids. 70 % de la population en souffre dont 40 % au stade de l'obésité. Plus d'un tiers des enfants boit chaque jour une boisson sucrée (contre 20 % en métropole), avec un risque d'obésité accru.

D'après la CDC, la réduction des fonds alloués à la prévention participe à ces problèmes de santé, de même que les problèmes économiques qui entraînent les familles à avoir des régimes alimentaires de moins en moins équilibrés.

Le rapport souligne également la mauvaise gestion de l'hôpital et la problématique de déficit de la Caisse de prévoyance sociale. Il estime que le problème n'a pas été géré à temps et que les décisions sont souvent longues à intervenir, accroissant le problème financier de la branche maladie. La Cour des comptes (CDC) formule 14 recommandations (voir document joint), essentiellement en terme d'organisation du secteur santé. Elle propose plus d'échanges avec les autres territoires français, notamment la Nouvelle-Calédonie. Elle remarque également que l'instabilité économique a participé à l'aggravation de la prise en charge du secteur de la santé.

Un des constats alarmants de ce rapport concerne la mortalité infantile (pour les enfants de moins de un an). Elle a en effet a augmenté dans la plupart des territoires. En 2000 près de 7 bébés sur 1000 mourraient (6,9), contre 4,8 en 2008. Le taux est ensuite remonté progressivement pour atteindre la moyenne de 7,5 en 2012. Alors qu'en Nouvelle-Calédonie elle est passée de 4,6 à 4,1 et en métropole de 4,4 à 3,3 ( de 2000 à 2012).

Retrouvez en pièce jointe :
- La présentation du rapport.
- La synthèse du rapport.
- Le rapport complet.

20140612_rapport_thematique_sante_outre_mer__2_.pdf 20140612_rapport_thematique_sante_outre_mer (2).pdf  (3.33 Mo)
20140612_synthese_rapport_thematique_sante_outre_mer__2_.pdf 20140612_synthese_rapport_thematique_sante_outre_mer (2).pdf  (2.65 Mo)
20140612_communique_rapport_thematique_sante_outre_mer.pdf 20140612_communique_rapport_thematique_sante_outre_mer.pdf  (193.31 Ko)







Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 9 Décembre 2016 - 19:01 Le black tropical s'expose au Mayfly Market

SOCIÉTÉ | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | TE AITO | Festival des îles | Bodyboard