SOCIÉTÉ

Au large d'une vie : Tuarii Tracqui joue le rôle de Tom


Mercredi 22 Avril 2015 à 10:55 | Lu 913 fois

Au large d'une vie est le premier court-métrage 100% Polynésien. Le film sera diffusé au festival de Cannes dans le cadre du Short Film Corner. Tahiti Nui Télévision propose une série d'articles pour découvrir les dessous de cette production locale.


Tuarii Tracqui  DR : Au large d'une vie
Tuarii Tracqui DR : Au large d'une vie
Dans le film Tuarii Tracqui joue le rôle de Tom, le petit frère de Teva, le personnage principal. Au Large d'une vie est son premier film. Il a accepté de répondre à quelques questions :

Comment t'es-tu lancé dans l'aventure du film ? C'était ton premier rôle pour le cinéma ?
"J'ai déjà eu l'occasion de tourner avec Claire, la réalisatrice. C'est comme ça qu'on s'est rencontré, mais je n'ai jamais eu à jouer un rôle. J'étais censé n'être qu'un figurant au départ, mais elle m'a finalement proposé d'avoir un rôle secondaire. J'ai tout de suite dit oui."

Tu es un grand danseur. Passer de la danse au cinéma était-il facile pour toi ? Arrives-tu à t'épanouir autant au cinéma ?
"Oui, je m'épanouis autant en cinéma qu'en dansant, car ce sont deux disciplines artistiques même si elles sont différentes. J'aime le changement, la nouveauté."

Que penses-tu du thème du film ?
"Le thème du film est intéressant parce que c'est un fait et ce n'est pas propre à la Polynésie. C'est universel. L'éloignement, la famille, de la patrie et l'identité, ce sont des thèmes dans lesquels de nombreuses personnes peuvent s'identifier."

Qu'est-ce que cette expérience t'a apportée ?
" Cette expérience ne m'a apporté que de bonnes choses. J'ai fait de nouvelles rencontres. J'ai essayé quelque chose de totalement nouveau pour moi et ça me plaît."

Le film sera diffusé à Cannes pour le Short film corner. Comment as-tu réagi à cette annonce ?
" J'étais excité à l'idée de savoir que le film serait diffusé au short film corner du festival de Cannes mais plus encore quand on m'a invité à y aller. Lors du festival, je vais représenter fièrement  Tahiti".

Aimerais tu participer à d'autres court-métrages polynésiens ?
"Oui j'aimerais participer à d'autre court métrage polynésien. J'ose espérer que ce ne sera pas ma dernière expérience du genre."








Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Décembre 2016 - 11:38 Huit lettres pour montrer sa solidarité

SOCIÉTÉ | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | TE AITO | Festival des îles | Bodyboard