FAITS DIVERS

Assises : le dernier procès de la session reporté


Lundi 27 Février 2017 à 12:37 | Lu 1879 fois

Il avait passé sa concubine à tabac en 2015 à Raiatea. Tamatea B. sera finalement jugé lors de la prochaine session d'assises dans 4 mois. L'audience a dû être reportée après le désistement d'un assesseur.


Photo d'illustration. Archives Tahiti Nui Télévision
Photo d'illustration. Archives Tahiti Nui Télévision
La première session d'assises de l'année s'est conclue par un report ce lundi. Le procès concerne un homme de 41 ans renvoyé pour "violence ayant entraîné la  mort sans intention de la donner par concubin".

En juin 2015 à Raiatea, l’homme aurait passé à tabac sa concubine à l’issue d’une soirée alcoolisée. Parce que selon lui elle ne voulait pas cesser de s’enivrer, l’accusé l’aurait traînée par les cheveux avant de la frapper sur tout le corps avec un morceau de bois. Au réveil, la victime s’était plainte d’avoir des difficultés à respirer et à bouger. Après être allé lui chercher de l’eau, son concubin avait constaté qu’elle ne respirait plus. L’autopsie a révélé que la jeune femme était décédée des suites d’un traumatisme crânien. L'homme risque un maximum de 20 ans de prison. 

Ce lundi la famille de la victime s'est déplacée depuis Raiatea pour assister au procès. Mais l'audience a dû être reportée à la prochaine session... dans 4 mois. "Elles ont fait le voyage depuis Raiatea en bateau. Elles sont arrivées la semaine dernière. Elles attendaient cela avec impatience", regrette Me Boulleret. 

Un des assesseurs s'est désisté. "Tardivement, après le début de l'audience, après la composition de la cour, l'un des assesseurs s'est rendu compte qu'elle était intervenue dans ce dossier. Elle est juge d'instruction dans ses fonctions ici au tribunal. Elle s'est rendu compte qu'elle avait signifié ce qu'on appelle l'avis à partie aux différentes parties dans cette affaire en lieu et place du juge d'instruction chargé de l'affaire. Donc dans la mesure où elle est déjà intervenue dans ce dossier, elle est interdite de siéger à la cour d'assises pour juger l'accusé", explique Me Armour-Lazzari

Le rendez-vous est donc donné début juin pour une nouvelle audience. 
 
Rédaction web (Interview : Esther Parau Cordette)






SOCIÉTÉ | TAHITI VA'A 2017 | VA'A PORTRAITS | FenuaHeroes | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | HawaikiNuiVaa2017