FAITS DIVERS

Assises : deux ans ferme pour l'ex-sergent chef du GSMA


Vendredi 20 Février 2015 à 10:00 | Lu 797 fois

Justice. Huit ans de prison avaient été requis par l'avocat général


L'ex-sergent chef du GSMA accusé d'avoir violé une stagiaire  en abusant de son autorité a été condamné à cinq ans de prison, dont trois avec sursis et incarcéré à Nuutania. 

L'avocat général avait requis 8 ans de prison. Comme dans beaucoup d'affaires de viol, la parole de la victime était confrontée à celle de l'accusé. 18 témoins ont été appelés à la barre, même si aucun n'a assisté à l'agression. Ils ont décrit le militaire comme un pervers responsable d'une ambiance malsaine. L'avocat de la défense le reconnait : "On est effectivement sur de la grossièreté, sur de l'humiliation. Moralement, c'est condamnable. D'ailleurs, il a été condamné : il a eu un blâme du ministre, ce n'est pas rien. Mais ce n'est pas pénalement condamnable", a-t-il déclaré au micro de TNTV avant l'annonce de la condamnation du militaire.

À l'époque des faits, le sergent-chef était le seul responsable de 46 stagiaires. Tout aurait pu se produire... Mais dans ce dossier, aucun responsable hiérarchique n'a été cité. Pour la Défense, il s'agissait d'une faille. "Ils auraient pu nous expliquer le contexte, les relations qu'il y avait avec les filles. Est-ce qu'elles courtisaient les hommes, les militaires ? Est-ce que ce n'était pas ça la vraie vérité", a déclaré Me Fabrice Orlandi au micro de Tahiti Nui Télévision. 

L'ancien militaire a menti à ses supérieurs ainsi qu'aux enquêteurs en niant toute relation sexuelle avec ses subordonnés. Il finira par les reconnaître même s'il nie le viol. Mais ces mensonges n'ont certainement pas joué en sa faveur. 


Tags : JT français





Dans la même rubrique :
< >

SOCIÉTÉ | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | TE AITO | Festival des îles | Bodyboard