SOCIÉTÉ

Artisanat : un label et un statut en prévision


Mardi 2 Décembre 2014 à 10:40 | Lu 196 fois

Assemblée de la Polynésie. Le salon Marquis'art est ouvert Jusqu'au 14 décembre


Crédit : présidence de la Polynésie française
Crédit : présidence de la Polynésie française
Le ministre du Développement des activités du secteur primaire, Frédéric Riveta, accompagné du député, Jonas Tahuaitu, et du président de l’Assemblée, Marcel Tuihani, a procédé, ce mardi matin, dans le hall de l’Assemblée de la Polynésie française, à l’ouverture du 8e salon Marquis’art. Il se déroulera jusqu'au 14 décembre.

"Notre artisanat, et en particulier l’artisanat marquisien, est toujours admiré, de plus en plus apprécié - les ventes l’attestent - et, de surcroit, tout le monde s’accorde sur ses perspectives de développement", a souligné le ministre, Frédéric Riveta, dans une allocution.

L’artisanat traditionnel est une composante importante de notre destination touristique. Dans le secteur de l’auto-entreprise, il est une source de création d’emplois, de revenus et de richesses. Il peut permettre à des jeunes sans emploi d’avoir une activité constituant une véritable source de revenus.

"Je vous informe que le gouvernement veut travailler, en étroite collaboration avec vous, les artisans, à la mise en place du label qui seul peut permettre de préserver et de protéger nos productions originelles et les savoir-faire propres à chaque archipel, voire à chaque île", a également souligné Frédéric Riveta. Un classement par ligne de produits (bijouterie d’art et tifaifai) et par archipel (Australes et Marquises) sera ainsi établi. Un label constitue, pour les acheteurs, la garantie de l’origine et de l’authenticité des produits et, pour les artisans, le moyen de les identifier et, compte tenu de leur origine garantie, de les valoriser.

"Par ailleurs, parce qu’être artisan c’est posséder son savoir-faire et travailler en toute indépendance, je veux que le statut de l’artisan voit enfin le jour", a ajouté le ministre lors de son allocution. Ce statut de travailleur indépendant donnera un cadre aux artisans leur permettant de tirer l’essentiel de leurs revenus de la vente de produits et services proposés. Le ministre a clôturé son allocution en assurant les artisans, de l’écoute et du soutien du gouvernement,tout en soulignantl’importance de leur secteur en termes d’activité professionnelle et de cohésion de la communauté polynésienne.







Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 9 Décembre 2016 - 19:01 Le black tropical s'expose au Mayfly Market

SOCIÉTÉ | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | TE AITO | Festival des îles | Bodyboard