SOCIÉTÉ

Aremiti Airsoft : un succès pour une première mondiale


Dimanche 25 Octobre 2015 à 18:42 | Lu 2276 fois

LOISIRS - L’Airsoft sur un bateau, c’est une première mondiale. Ce dimanche 70 joueurs de guerre ont investi l’Aremiti. Deux objectifs, capturer le drapeau du navire placé dans le bateau et désamorcer des bombes factices.


Crédit : Tahiti Nui Télévision
Crédit : Tahiti Nui Télévision
Le Aremiti Airsoft  est un évènement exceptionnel pour l’association Airsoft en Polynésie. Personne au monde n’avait encore pratiqué ce sport sur un bateau. Ce dimanche matin, 70 joueurs étaient au rendez-vous, dont des filles passionnées. Parmi elles Lorenza Kubiak exprime : ce que j’aime c'est l'adrénaline. le fait d'être dans l'action et de porter les tenues... J'aime bien... C'est la première fois que l'on joue sur un bateau, alors je suis excitée."

Des tirs en rafales de billes en plastique biodégradable n’ont cessé de retentir dans l’Aremiti.
Le président de l’association, Stéphane Bouthéon explique que : " les règles du jeux sont simples. Il y a deux équipes. Et le but du jeu en règle générale est de toucher un joueur adverse avec une petite bille de plastique biodégradable. Il y a différents types de scénarios. On a commencé aujourd'hui par la récupération du drapeau Aremiti. On doit essayer de récupérer le drapeau à l'intérieur et de le sortir du navire. Ensuite cet après midi il y aura un autre scénario avec le désamorçage d’une bombe factice…"

L’un des principaux enjeux est d’éliminer l’équipe adverse. La comptabilisation des points dépend de la sincérité des joueurs. On se croirait dans un jeu vidéo. 

L’un  des joueurs, Teva Pater, confie d'ailleurs que le Airsoft a remplacé les jeux vidéo et a révolutionné sa vie : "souvent on appelle cette passion, le sport des geeks. Parce que du virtuel on passe à la réalité avec le Air Soft. On a nos équipements favoris, comme dans les jeux vidéo. Du coup on transpire réellement. Depuis que je fais du Airsoft j'ai vendu tout ce qui est jeux vidéo... Grace à ça, maintenant j'ai une vie sociale. J’ai de vrais potes dans la vraie vie. Et je m'amuse de manière physique maintenant."

C’est une journée qui restera gravée à jamais dans la mémoire de ces passionnés d’Airsoft.
 
Rédaction web ( Reportage de Sophie Guébel et Manava Tepa)

Stéphane Bouthéon, le président de l'association


Teva Pater, un joueur


Lorenza Kubiak , une joueuse








Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Décembre 2016 - 11:38 Huit lettres pour montrer sa solidarité

SOCIÉTÉ | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | TE AITO | Festival des îles | Bodyboard