SOCIÉTÉ

Après le uru, la bière se met au taro


Lundi 14 Novembre 2016 à 15:05 | Lu 5453 fois

BOISSON - Il a accompagné les premiers Polynésiens dans le peuplement des îles et désormais il accompagnera les bringues. Le taro rentre dans la composition d'une nouvelle bière "Pia Taro" brassée et commercialisée par La Brasserie de Tahiti.


Crédit photo: DR
Crédit photo: DR
Produite en édition limitée, 108 000 canettes, la Pia Taro est le résultat du mélange entre du houblon, du malt caramélisé et du taro. Si ce n'est pas la première fois que le taro est utilisé dans la fabrication d'une bière, notamment en Asie du sud-est, en Afrique et au Japon, c'est une première en Polynésie.

Une partie du malt, ingrédient indispensable à l'élaboration d'une bière, a été remplacée par de la gélatine de taro. Il a fallu six mois de recherche dans la nouvelle unité de micro-brassage de la Brasserie de Tahiti pour mettre au point ce nouveau breuvage.

Le maître Brasseur Jérôme Kimpe, nous raconte la genèse de ce projet. "Pour faire cette bière au taro, il nous a fallu réinventer la bière. On cherchait un ingrédient qui nous permettrait de remplacer le malt dans lequel il y a du sucre, et le taro qui est très riche en amidon remplit parfaitement ce rôle".

La bière est le résultat d'un savant brassage entre de l'eau, du houblon, du malt et de la levure. L'utilisation du taro intervient pour remplacer le malt, mais pas complètement. Pour garder la dénomination "bière", il faut au moins 50% de malt. "On voulait faire une bière complètement originale. Quand on met le taro à fermenter, on obtient un goût qui est différent de la bière traditionnelle."

Pour remplacer le malt il a d'abord fallu transformer le taro en farine, puis travailler sur sa granulométrie de façon à ce que la bière ne devienne pas trouble. "La bière, c'est vraiment une passion, c'est un domaine très scientifique, très innovant. On a fait des essais en labo, testé des échantillons et au final on a sorti ce produit là." explique fièrement le maître brasseur

"C'est vraiment une bière terroir qu'on ne peut que trouver en Polynésie, car les ingrédients sont issus du fenua et traités ici". Sur le goût, on dénote une saveur d'amande et une couleur un peu plus foncée que les autres bières blondes. Contributions du taro à cette nouvelle bière qui n'en doutons pas remportera un franc succès auprès des amateurs de ce breuvage qui remonte à l'antiquité.
Rédaction Web avec Thomas Chabrol







Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 9 Décembre 2016 - 19:01 Le black tropical s'expose au Mayfly Market

SOCIÉTÉ | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | TE AITO | Festival des îles | Bodyboard