SOCIÉTÉ

Aménagements de la Taharuu


Jeudi 8 Octobre 2015 à 16:18 | Lu 350 fois

ENVIRONNEMENT - En 2010 le cyclone Oli avait détruit des habitations le long de la rivière Taharuu à Papara. Le gouvernement avait débloqué des fonds pour réparer les dégâts. Il a été décidé de réaménager les berges pour parer aux dégâts que pourraient provoquer une nouvelle catastrophe naturelle.


Crédit : Tahiti Nui Télévision
Crédit : Tahiti Nui Télévision
Depuis le début de la semaine les membres de l’association Tama Nui de Papara sont chargés de planter le long des berges de la Taharuu. Là où les engins de l’équipement ont déjà, curé le lit et consolider les rives. Les habitants sont très satisfaits de ces travaux. Ils permettent de limiter les risques en cas de crue ou de cyclone.
 
Bruno Otcenasek , un riverain témoigne : "J'ai bien connu le cyclone de Veena de 1983 , qui a ravagé toute cette partie... peut être sur 250 mètres à l'intérieur de nos terres".
 
"Quand on entend tous les matériaux rouler avec la vitesse de l'eau, ça fait peur ! On a même perdu du bétail ici. 30.000 m² ça fait 3 hectares. Et là avec l'ouvrage qui a été fait j'ai tout récupéré. Très bien, moi je suis très content! ", témoigne Benjamin Mervin, un autre riverain. 
 
Le Gouvernement a prévu initialement des travaux de reconstruction des berges de la Taharuu. Il a préféré opter pour une solution durable.
Bruno GERARD, le chef de la subvention d'études et travaux du génie civile, explique : "Il a été décidé de s'inscrire dans une opération beaucoup plus générale qui consiste à recalibrer entièrement la rivière, donc de Papara, de la Taharu. Et donc de retarder un petit peu les travaux de manière à avoir une opération un peu plus générale et de calibrer toute la rivière, pour pouvoir assumer un débit de 540 m3/sec."
 
Le lit a été élargit de 5 mètres de chaque côté. Les berges ont été consolidées depuis le lit, avec des bâches perméables, du béton et des plantes capables de retenir la terre et de filtrer l’eau. Cette opération s’appliquera à une dizaine de rivières de l’île de Tahiti.
 
Reportage de Sam Teinaore et Esther Parau Cordette.

témoignage de Benjamin MERVIN, un riverain


Témoignage de Bruno OTCENASEK, un riverain


Interview de Bruno GERARD, Chef de la subvention études et travaux génie civile








Dans la même rubrique :
< >

SOCIÉTÉ | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | TE AITO | Festival des îles | Bodyboard