SOCIÉTÉ

Aménagement des berges de la riviere Papeava


Mardi 15 Novembre 2016 à 17:25 | Lu 1224 fois

ENVIRONNEMENT - La rivière Papeava retrouvera t'elle un statut digne de son nom ? Dans le quartier de la mission à Papeete, un réaménagement de la rive a été fait pour que les habitants se réapproprient les lieux et le cours d'eau. Un projet pilote et un pari sur l'avenir car autour des habitations, la rivière est considérée comme un dépotoir.


Crédit photo: TNTV
Crédit photo: TNTV
La Papeava est classée prioritaire dans le plan "actions rivières du pays". Et sur ce tronçon situé aux abords des logements OPH Tepapa , on comprend pourquoi.  le lit du cours d'eau est constamment pollué.

Alexandre Verhoest chargé d'affaire à la direction de l'Environnement, nous en dit un peu plus.  "On réaménage les berges afin que la population se réapproprie la rivière. C'est un des points du plan Actions Rivières. Que la rivière ne soit plus considérée comme un dépotoir mais comme un espace de vie".

Le Pays a réaménagé la rive avec une zone de détente. Coût de l'opération, co-financé avec l'Etat : 13 500 000Fcfp. Le Pays souhaite impliquer les populations, à l'image de ce qui se fait avec les aires marines protégées,  pour  tenter de changer les comportements.

"C'est un pari sur l'avenir", indique le ministre de l'Environnement, Heremoana Maamaatuiahutapu. Conscient que "On ne changera pas les mauvaises habitudes en un claquement de doigts", il parie sur le long terme. Quant aux citoyens non respectueux de l'environnement le ministre les informe que conformément au code de l'environnement "La police municipale a les moyens de verbaliser les pollueurs".

Ce site est un projet pilote. A la population de saisir cette chance pour les prochaines générations goûtent au plaisir de s'amuser auprès d'un cours d'eau.

D'autres opérations visant à réhabiliter, restaurer ou protéger les rivières sont prévues dans un futur proche, notamment à Tipaerui où les associations sont déjà très actives et mènent un travail pédagogique qui porte ses fruits.
Rédaction Web avec Thomas Chabrol
 

Interview de Heremoana Maamaatuiahutapu, ministre de l'Environnement








Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 9 Décembre 2016 - 19:01 Le black tropical s'expose au Mayfly Market

SOCIÉTÉ | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | TE AITO | Festival des îles | Bodyboard