SOCIÉTÉ

Albert Solia prépare un cahier des charges pour les pirogues de loisir


Mercredi 25 Juin 2014 à 17:55 | Lu 146 fois

SÉCURITÉ. Le point sur l’encadrement et l'homologation pour accueillir le public sur le lagon.


Le ministre de l’Équipement, Albert Solia, a fait le point ce mercredi 25 juin en conseil des minsitres une communication sur l’avancement des travaux pour encadrer le stationnement des pirogues de loisirs sur le domaine public maritime. Si les récents graves accidents et troubles à l’ordre public ont conduit à interdire temporairement le stationnement de ces embarcations sur le domaine du Port autonome, la volonté du gouvernement est de s’assurer que cette activité sera, à l’avenir, encadrée sur le plan réglementaire afin de mettre un terme aux défaillances constatées ces dernières semaines.
Cet encadrement repose sur, d’une part, la mise en place d’un cahier des charges obligatoire que chaque propriétaire devra respecter pour exploiter une activité commerciale sur le domaine public et, d’autre part, sur une meilleure gestion du domaine qui repose sur une restriction du nombre de pirogues qui pourront stationner simultanément sur le banc de sable de Punaauia.
Le cahier des charges qui sera mis en place pourrait notamment imposer :
  • L’immatriculation et l’homologation de la pirogue (ou ponton flottant) en navire de 5ème ou 6ème catégorie auprès de la direction des affaires maritimes, ce qui implique le respect des règles de sécurité (équipement radio, gilets de sauvetage) ;
  • La présence continue à bord de deux personnes, dont un capitaine (chargé des manœuvres de la pirogue et du transfert des clients) et un autre préposé. Ils devront être titulaire du permis de transport lagonaire et du brevet de secouriste ;
  • Les propriétaires devront justifier d’une assurance de responsabilité civile professionnelle ;
  • Les pirogues devront embarquer et débarquer leurs clients aux endroits désignés après accord avec l’autorité compétente, le ministère travaillant en coopération avec la mairie de Punaauia afin de trouver des solutions adaptées ;
  • Les propriétaires de pirogues devront quitter les corps morts du Port Autonome avant 17 h, et ce afin de limiter les nuisances, et de restreindre la consommation d’alcool ;
  • Les déchets devront être triés et remis à la Marina Services, laquelle assurera également le traitement des eaux usées puisqu’elle dispose des équipements nécessaires ;
  • Les propriétaires de pirogues devront également adopter une politique de prévention contre la drogue et les abus d’alcool, et remplir toutes leurs obligations de professionnels pour ce qui est de la sécurité de leurs passagers et des autres usagers du lagon.
Ce cahier des charges est à ce stade un document de travail en cours de rédaction. S’agissant de la gestion du domaine, il est envisagé de limiter le nombre de pirogues présentes simultanément sur site, et de revoir la tarification du Port Autonome afin d’intégrer le coût de traitement des déchets et le coût d’accès aux points d’embarquement.
 


Tags : Punaauia





Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Décembre 2016 - 11:38 Huit lettres pour montrer sa solidarité

SOCIÉTÉ | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | TE AITO | Festival des îles | Bodyboard