FAITS DIVERS

Albert Solia en garde à vue


Mercredi 11 Octobre 2017 à 13:18 | Lu 5519 fois

JUSTICE - Albert Solia, ancien ministre de l’Equipement, ainsi que le directeur de l’Equipement, Jean-Paul Le Caill, ont été placés en garde à vue ce mercredi dans les locaux de la DSP, quant aux conditions de passation du marché public de l’éclairage du front de mer en 2015.


Photo d'archives
Photo d'archives
C'est une information que nos confrères de Radio1 ont révélée ce matin. Outre les deux précités, l’ancien patron de la Spres, Jacky Camalon,  et l’ancienne présidente de la commission des marchés publics du Pays, Anne-Sophie Locquegnies, sont eux aussi logés à la même enseigne.
 
Cette affaire a déjà conduit à la condamnation du Pays par le tribunal administratif le 7 février dernier. Selon Radio1 qui rappelle les faits, le marché de l’éclairage du front de mer et de l’avenue Pouvanaa avait été attribué à la Spres en 2015.  

La société, alors en redressement judiciaire ne pouvait soumissionner à ce marché public que si elle apportait les garanties de la continuité de son activité durant les neuf mois de la durée du chantier. La Spres avait produit à l’époque une attestation du tribunal de commerce l’habilitant à poursuivre son activité jusqu’au 9 février 2015.

Or, le chantier devait durer jusqu’en octobre 2015, soit neuf mois après la cessation des activités de la Spres.

Avec ces gardes à vue survenues ce jour, les enquêteurs cherchent  à connaître les raisons pour lesquelles le marché a été attribué à une société dont la candidature était irrecevable.
 
Rédaction web






SOCIÉTÉ | TAHITI VA'A 2017 | VA'A PORTRAITS | FenuaHeroes | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | HawaikiNuiVaa2017