SOCIÉTÉ

Air Tahiti : Sapai fait la grève de la faim


Samedi 4 Juin 2016 à 10:42 | Lu 5279 fois

SOCIAL - La grève générale est terminée depuis vendredi soir. Un protocole d'accord a été signé entre l'intersyndicale et la direction, mais pas avec le syndicat Sapai. Leurs représentants font la grève de la faim depuis vendredi soir. Ils espèrent que leurs revendications seront entendues.


Crédit photo : Tahiti Nui Television
Crédit photo : Tahiti Nui Television
Si 'intersyndicale et la direction ont réussi à signer un protocole d'accord, ce n'est pas le cas avec le syndicat Sapai. Après 23 jours de grève, l'intersyndicale et la direction ont réussi à s'entendre sur plusieurs points. Résultat : un protocole d'accord a été signé entre les deux parties vendredi en fin d'après-midi. S'il n'y a pas de plan social chez Air Tahiti, le Syndicat  autonome personnel aéronautique îles (Sapai), n'a quant à lui pas trouvé de compromis concernant le plan social. Le personnel des îles, au nombre de 160 agents, ne souhaite pas que leurs heures de travail soient réduites. Selon eux, ce serait un manque à gagner, c'est pourquoi, après la grève, ils ont décidé de faire la grève de la faim.
 
Le syndicat Sapai se sent mis à l'écart. Michel Toomaru, secrétaire général du Sapai s'explique : "C'est le seul moyen de se faire entendre. Ca fait plus de 15 jours que nous sommes ici, la direction nous a oubliés, nous a délaissé, nous avons eu également un chantage de la direction, disant que si on ne signait pas ce protocole ils allaient le soumettre à l'intersyndicale." Et pourtant, c'est le premier syndicat à être monté au créneau. La grève de la faim servira-t-elle pour être enfin entendue ?
 
Quoi qu'il en soit, du côté des vols d'Air Tahiti, l'organisation est un peu chamboulée ce samedi matin. En raison de la grève qui a duré 23 jours, de nombreuses destinations n'ont pu être assurées. Parmi elles, les îles éloignées, c'est pourquoi 5 à 6 vols supplémentaires sont prévus ce samedi et le personnel a été renforcé jusqu'à ce que la situation soit bien rétablie. " Nous avons dû remettre le maximum de vols possibles, on a d'abord pensé à la population des îles éloignées, et on s'excuse encore pour ce qui s'est passé. On a rajouté des vols sur des destinations qu'on n'avait pas réalisées comme Takaroa, Takapoto, on essaie de mettre un maximum de vols, de façon que les gens puissent revenir dans les îles le plus rapidement possible", a déclaré Freddy Chanseau, directeur des escales à Air Tahiti.
 
Le syndicat Sapai se dit prêt à aller jusqu'au bout pour qu'un compromis soit trouvé.
 
 
Rédaction Web (Mata Ihorai/Brandy Tevero)








Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 4 Décembre 2016 - 14:43 La Reine des Neiges truste les rayons

Samedi 3 Décembre 2016 - 13:07 Le Taaone fait son Téléthon

SOCIÉTÉ | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | TE AITO | Festival des îles | Bodyboard