SOCIÉTÉ

Air Calin et Air Tahiti Nui baissent leurs tarifs en faveur de la clientèle polynésienne


Mercredi 10 Février 2016 à 17:33 | Lu 1297 fois

TRANSPORT - Cela fait plusieurs années que le prix de nos billets d'avion vers l'étranger n'avait pas été aussi bas. La chute du cours du pétrole se répercute enfin sur les tarifs proposés par certaines compagnies aériennes du fenua. A qui cela va-t-il profiter ?


Photo d'illustration. Crédit : Tahiti Nui Télévision
Photo d'illustration. Crédit : Tahiti Nui Télévision
On l'attendait depuis 2 ans ! La baisse des tarifs de nos billets dans le Pacifique, vers l'Europe et à l'International est enfin effective en Polynésie. Depuis le début du mois, la compagnie du Caillou aligne ses tarifs d'entrée de gamme sur ceux qu'elle pratiquaient habituellement lors de promotions.
"Le cours du pétrole a baissé depuis deux ans. Mais c'est volatile. Le cours du pétrole, ça dépend aussi du cours du dollar US, qui lui a monté de 20% en deux ans. Donc on devait d'abord s'assurer qu'une baisse des tarifs n'allait pas être problématique pour la stabilité de la compagnie. On a répercuté cette baisse d'abord en mettant en place une baisse des grilles tarifaires. Donc on avait baissé notre tarif hors taxe. (...) Et là maintenant on a intégré la baisse de la taxe", explique Fanny Dorio, déléguée régionale Air Calin en Polynésie française. 

La compagnie au tiare, elle, attendra le 15 février pour appliquer ses nouveaux tarifs : -12 000 Fcfp par exemple pour un vol Papeete Paris, en classe économique !
De quoi bien sûr ravir la clientèle du fenua... "12 000 Fcfp de réduction ça représente beaucoup pour une famille, surtout lorsqu'on voyage à plusieurs", déclare un Polynésien, plutôt habitué aux voyages dans les îles. "C'est intéressant. En espérant que ça se prolonge", lance un autre. 

Cette baisse des prix devrait se poursuivre toute l'année.  "La baisse, elle est à l'année et ça n'empêche pas les promotions qu'on fait tout au long de l'année", assure le P-dg d'Air Tahiti Nui, Michel Monvoisin. 
Mais les compagnies aériennes ne sont pas à l'abri de mauvaises surprises. Le cours du pétrole est très fluctuant. "Le cours du carburant, personne ne sait dire. Tous les jours il y a des prévisions d'économistes qui sont contradictoires. (...) Vous savez, on est dans le flou le plus absolu. Et en même temps le dollar monte. Nous on paie en dollars", explique Michel Monvoisin. 

Si ces nouveaux tarifs profiteront à la clientèle locale... il est moins certain que les touristes en bénéficient. Car la destination Polynésie se vend beaucoup au travers de tour opérator, incluant séjour, transfert et billet d'avion. Reste à espérer donc, pour nos touristes, que la baisse se répercute également sur le prix de ces packages.

(Reportage Maite Mai / Juliano Tautu)

Michel Monvoisin, P-dg d'Air Tahiti Nui


Fanny Dorio, déléguée régionale Air Calin en Polynésie française








Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 17:47 200 athlètes marquisiens privés des jeux inter-iles

SOCIÉTÉ | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | TE AITO | Festival des îles | Bodyboard