SOCIÉTÉ

Aide aux sinistrés : dons, nettoyage... l'Eglise apporte son soutien


Lundi 28 Décembre 2015 à 14:11 | Lu 358 fois

PAPENOO - À l'Église adventiste de Papenoo, les sinistrés viennent encore chercher du soutien, plus de deux semaines après les inondations. Vêtements, nourriture, aide au nettoyage des maisons, l'Église se mobilise.


Crédit : Tahiti Nui Télévision
Crédit : Tahiti Nui Télévision
Plus de deux semaines après les fortes inondations qui ont frappé la côte Est, les Églises continuent d'apporter leur aide aux sinistrés. Distribution de dons, nettoyage des habitations... À l'église adventiste de Papenoo, tout le monde est mobilisé. "On a mis en place une salle pour pouvoir distribuer des vêtements et aussi des aliments à ceux qui en ont besoin. Jusqu'à aujourd'hui, il y a toujours des personnes qui reviennent", confie Kenny Ione, premier ancien. Plusieurs personnes ont également été logées dans la chapelle en attendant de retrouver un toit. 

Ce lundi, Leslye Tamata, une sinistrée, est allée récupérer des vêtements à l'Église. Elle raconte son calvaire suite aux inondations : "Je vis à Maroto dans la vallée de Papenoo. (...) Ce n'est pas la rivière qui a débordé chez nous, mais plutôt les cascades du plateau qui se sont déversées dans le quartier. J'ai eu peur quand même". Leslye et sa famille ont été hébergés chez un membre de sa famille pendant quelques jours à Mahina avant de revenir. "C'était le grand nettoyage", raconte-t-elle.

Afin d'aider ces familles à réintégrer leurs foyers, l'Église a participé au nettoyage des quartiers. "L'Église a mobilisé des personnes pour aider à nettoyer les maisons de ces personnes. Et même, on a une équipe de bûcherons au sein de l'Église qui est mobilisée pour dégager des troncs d'arbres. Ils sont encore dans les jardins, dans la cour des personnes", déclare Kenny Ioane. 

Chez Leslye, "appareil ménager, matelas, armoires avec du linge dedans, le linge de mon bébé... tout est parti." La sinistrée et sa famille ont également reçu de l'aide des affaires sociales "pour des matelas, des housses, etc." Mais, depuis qu'ils sont revenus, le gros problème a surtout été le manque d'eau. "L'eau n'est pas vite revenue. Je crois que les canalisations ont été touchées aussi par l'inondation. On avait de l'aide avec des packs d'eau, mais ça ne suffisait pas. Donc à la maison on s'est organisés. On avait des tonneaux, on allait remplir aux douches de Mahina avec nos bouteilles d'eau. On s'est bien organisés", raconte-t-elle. 

Pour le premier ancien de l'Église adventiste de Papenoo, la mobilisation de l'Église est normale. "Je pense que toutes les Églises ont la même vision des choses : quand il y a une catastrophe quelque part, eh bien on intervient les premiers sur le terrain pour aider les personnes qui se trouvent dans le besoin le plus urgent". 
 
Rédaction Web (Interviews : Manava Tepa)
 

Kenny Ioane, premier ancien de l'Eglise adventiste de Papenoo


Leslye Tamata, sinistrée








Dans la même rubrique :
< >

Samedi 3 Décembre 2016 - 13:07 Le Taaone fait son Téléthon

SOCIÉTÉ | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | TE AITO | Festival des îles | Bodyboard