FAITS DIVERS

Agression de Papeari : une mère de famille aurait commandité le vol des matahiapo


Mercredi 8 Mars 2017 à 17:09 | Lu 14984 fois

JUSTICE - On en sait désormais plus sur l’agression dont a été victime un couple de commerçants, en août dernier à Papeari. Les auteurs de ce vol avec violences, dont trois frères, seraient des voisins de ces matahiapo qui avaient été molestés et attachés par leurs cambrioleurs. Et le commanditaire présumé ne serait autre que leur propre mère âgée de 44 ans.


Les trois frères, en compagnie d’un ami, auraient pénétré dans l’habitation du couple de commerçants âgés d’environ 80 ans, dans la nuit du 10 au 11 août 2016. Les cambrioleurs avaient attaché leurs victimes et molesté l’homme qui avait été grièvement blessé. Le tout pour un butin modique: environ 30 000 Fcfp.

Après six mois d’enquête, les gendarme de la brigade de recherches (BR) de Faa’a ont interpellé cinq suspects, mardi.  Tous ont été déférés au palais de justice ce mercredi.

Personnage central du dossier : une mère de famille de 44 ans. C’est elle qui aurait eu l’idée de ce violent cambriolage. "Notre mère nous a réunis et a organisé l’expédition pour avoir de l’argent pour payer l’OPH ", a ainsi déclaré l’un des fils aux enquêteurs.

La famille connaissait bien les deux victimes. Elle fréquentait leur commerce car elle vivait à proximité de celui-ci.

"Sa mère le menaçait de le mettre à la porte lui et son enfant. Il s’est laissé manipuler et il y est allé. Il regrette amèrement", a plaidé, devant le juge des libertés et de la détention, l’avocate de l’un des suspects pour tenter de lui faire échapper à la maison d’arrêt. En vain. 

Le magistrat a prononcé son placement à Nuutania pour la suite de l’enquête en raison de "l’extrême gravité des faits", insistant sur le fait que les deux victimes, âgées, auraient pu perdre la vie.  

A cette heure, deux des frères (dont un mineur)  ont été mis en examen pour vol aggravé et placés en détention provisoire à Nuutania. Ils encourent dix années de prison.  

Leur mère se trouve quant à elle dans le bureau du juge d’instruction en vue de sa mise en examen. Les deux derniers mis en cause doivent être présentés au magistrat dans la soirée.

J-B. C.
 
 
 
 
 







Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 22 Novembre 2017 - 10:06 Crash d'Air Moorea : un procès en 2018

SOCIÉTÉ | TAHITI VA'A 2017 | VA'A PORTRAITS | FenuaHeroes | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | HawaikiNuiVaa2017