SOCIÉTÉ

Act pro, un dispositif pour favoriser l'embauche en CDI


Vendredi 1 Septembre 2017 à 17:04 | Lu 3797 fois

EMPLOI - 41 personnes ont bénéficié du dispositif Act Pro depuis sa création. Il permet une embauche en CDI tout en continuant de se former.


Joniva Patu, bénéficiaire du dispositif Act Pro
Joniva Patu, bénéficiaire du dispositif Act Pro
Le contrat aidé du Pays, Act pro, existe depuis 1 an maintenant. Ce dispositif octroyé par le Sefi en partenariat avec le Fonds paritaire de Gestion a été réajusté depuis peu. "L'Act pro c'est un contrat aidé de type CDI avec un volet formation. L'Act po a donc été créé il y a plus d'un an et au regard des chiffres (on a eu une quarantaine de dossiers) on a réajusté le dispositif pour le rendre plus attractif.(...) Les conditions d'éligibilité étaient assez restrictives notamment en terme d'âge puisque le plafond était fixé à 29 ans. On s'est rendu compte que de nombreux demandeurs dépassaient cet âge-là. Il y a beaucoup de situations de reconversion. Et puis il y avait un autre frein, c'était la durée de recherche d'emploi qui était de 3 mois. Désormais tout demandeur d'emploi est éligible", détaille Hina Grépin directrice du Sefi. 

Joniva Patu jeune étudiante en BTS Comptabilité Gestion au cours Bufflier, détient aujourd’hui un CDI dans une entreprise locale tout en continuant sa formation. "Au début j'étais en contrat CAE et puis j'ai voulu continuer mes études. Avec mon employeur, on a cherché des solutions pour que je puisse continuer mes études tout en gardant mon travail. Grâce au fonds paritaire et au Sefi, je suis une formation au Cours Bufflier", explique la jeune femme. 

Pour sa formation théorique, Joniva passe 3 jours dans la semaine au Cours Bufflier. Elle se réserve 2 autres jours en entreprise pour acquérir de l’expérience…
Elle est aujourd’hui en CDI dans une entreprise pharmaceutique de Papeete. Son employeur, Guillaume Baigts, est satisfait du dispositif : "ça permet d'avoir des gens à qui ont transmet le goût du travail. Ça permet grâce au Sefi d'avoir des charges réduites en début d'activité et des gens motivés qui ont accès à un emploi, une formation directement en entreprise"
"Le Fonds paritaire de gestion qui est géré par les syndicats de salariés et organisations patronales avait, depuis sa création, dans ses textes, le fait de mettre en avant un contrat de formation professionnelle en partenariat avec les pouvoirs publics. L'Act Pro est le premier contrat de professionnalisation, explique Christophe Plee, membre Front paritaire de Gestion. Le Sefi apporte sa contribution, le salarié accepte d'être moins rémunéré la première année, puisqu'il est à 80% du SMIG, et le Fonds paritaire de Gestion va jusqu'à 1.3 million de formation sur les 2 ans. La formation pourra être de 2 mois à 8 mois."

41 personnes ont bénéficié du dispositif Act Pro depuis sa création.
Ce mois d’aout, l’assemblée Térritoriale a pris un arrêté visant à ouvrir ce contrat d’aide du Pays au plus grand nombre.
 
En 2016 on recensait 13 000 demandeurs d’emploi au Sefi. 
 
Rédaction web avec Tauhiti Tauniua Mu San






SOCIÉTÉ | TAHITI VA'A 2017 | VA'A PORTRAITS | FenuaHeroes | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB