SOCIÉTÉ

Abeilles : plan de lutte contre la loque américaine à Tubuai


Mercredi 15 Octobre 2014 à 16:39 | Lu 404 fois

Conseil des ministres. L’île est la seule de Polynésie française où des foyers actifs de cette maladie sont encore détectés.


Dans  le  but  de  compenser  la  perte  liée  à  la destruction des colonies pendant la phase d’assainissement, les propriétaires de ruches seront  indemnisés.
Dans le but de compenser la perte liée à la destruction des colonies pendant la phase d’assainissement, les propriétaires de ruches seront indemnisés.
La loque américaine est une maladie infectieuse et contagieuse du couvain operculé de l’abeille  due  à  la  bactérie  Paenibacillus  larvae.  La  gravité  de  la  maladie  provient  du caractère  contagieux  et  de  la  difficulté  à  se  débarrasser  des  spores  de paenibacillus larvae qui sont extrêmement résistantes.  Les larves d’abeilles sont infectées par voie orale et les spores. Les jeunes colonies se développent pendant un an ou deux puis le couvain est attaqué, noirci et pourri, dégageant une odeur fétide et la colonie meurt ou essaime.
 

L’île de Tubuai est la seule île de Polynésie française où des foyers actifs de cette maladie  sont  encore  détectés.  En  conséquence,  le  Conseil  des  ministres  a  validé  un programme qui comprend deux phases. La première phase d’assainissement vise à diminuer la pression d’infection et à limiter les risques d’hybridation des abeilles. Elle implique la destruction des foyers actifs de loque  américaine  et  l’élimination  du  maximum  de  colonies,  y  compris  les  essaims sauvages. La seconde phase implique le repeuplement de l’île par des colonies testées pour  leur  comportement  hygiénique.  Dans  le  but  de  compenser  la  perte  liée  à  la destruction des colonies pendant la phase d’assainissement, les propriétaires de ruches sont  indemnisés  par  une prise  en  charge par  l’administration  des  dépenses  liées  au repeuplement par des colonies saines et testées. Cette forme d’indemnisation publique revêt toute sa pertinence au regard, d’une part, de l’importance que représente la présence d’une population d’abeilles dans l’île de Tubuai, non seulement pour la production locale de miel mais également pour la pollinisation des  productions  agricoles,  notamment  de  litchis  et,  d’autre  part,  du  risque  que  la persistance d’un foyer de loque américaine à Tubuai fait courir à l’ensemble du rucher de la Polynésie française. L’élimination  de  cette  menace  pour  un  secteur  en  développement  est  un  objectif réalisable, seule l’île de Tubuai présentant encore des cas de cette maladie.  Enfin, un statut indemne pourrait constituer un argument commercial de poids pour l’élevage et la commercialisation de reines d’abeilles à l’international. 


Tags : Tubuai





Dans la même rubrique :
< >

SOCIÉTÉ | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | TE AITO | Festival des îles | Bodyboard