SOCIÉTÉ

A quinze ans derrière le volant


Jeudi 11 Mai 2017 à 16:04 | Lu 4301 fois

AUTOMOBILE - Au volant dès quinze ans. Le code de la route polynésien a été modifié. Jusqu' alors, l'âge minium requit pour pratiquer la conduite accompagnée était de seize ans. Avec cette modification, le pays souhaite donner plus de temps aux jeunes pour effectuer les 3 000 kilomètres demandés. Une formule d'apprentissage de la conduite qui se fait encore rare sur les routes. Et pour cause.


Les adolescents prendront ils plus le volant pour apprendre à conduire?  Le syndicat des auto écoles est favorable à la conduite accompagnée dès 15 ans. Elle permet désormais d'allonger le temps d'apprentissage. Trois ans au lieu de deux pour effectuer 3000 km  soit 19 km par semaine .
 
"On en a discuté quand le gouvernement nous en a parlé , et on s'est dit pourquoi pas, même si au départ on avait quelques réticences. On va voir ce que cela va donner" déclare Michel Guesdon, vice-président du syndicat des auto-écoles.
 
 
Depuis l'instauration de la conduite accompagnée en 2009, peu de jeunes ont pris la route avec le macaron conduite accompagnée. 110 dossiers ont été enregistrés aux services des transports terrestres. La formule est jugée contraignante par  les familles, notamment le coût, car en conduite accompagnée,  les 20 heures de leçon sont obligatoires avant d'être autorisé à prendre l'option de la conduite accompagné.
 
"Les gens ressentent cela comme une contrainte, parce que déjà il y a les 3 000 km à faire, et beaucoup de personnes se disent, 3 000 km cela fait un paquet de tour de l'île à faire. Maintenant, ils vont avoir trois ans pour le faire et cela permettra aux jeunes de prendre leur temps et les accompagnateurs aussi. De plus, ils arriveront au permis avec trois ans d'expérience."
 
 Mais pour autant pas question de prendre le volant avec papa à coté et "En voiture Simone". Non, la conduite accompagnée ne se passe pas comme cela. "On vient à l'auto-école prendre un dossier, avec un livret de formation que l'on va valider auprès des Transports Terrestres. Une fois validé, il faut que les accompagnateurs aient plus de 26 ans et qu'ils n'aient pas eu de condamnation pour conduite en état d'ivresse ou autres."
 
Mais, cela ne signifie pas qu'il peut pour autant faire l'impasse sur des cours de conduite dans une auto-école. Car avant de postuler à la conduite accompagnée, l'ado doit d'abord passer son code, puis prendre vingt heures de conduite dans une auto-école, avec un moniteur. Et c'est le moniteur qui décidera s'il est apte ou pas pour la conduite accompagnée.
 
"C'est nous qui lui donnons son permis de conduire pour trois ans, et à l'issue de cette période, il passera le vrai permis de conduire. Cela coûte un peu plus cher, c'est plus long, mais c'est une formation plus complète." Ce système offre selon Michel Guesdon, plus de chance de réussite à l'examen du permis de conduire à 18 ans.

De plus, la conduite accompagné oblige le jeune à faire attention à sa conduite et son comportement sur la route, durant trois ans. Ce qui n'est pas le cas lorsqu'il passe par le circuit normal, à savoir des leçons de conduite dans une auto-école puis le permis tout de suite après. En général, celui-ci lorsqu'il l'obtient, tend à se prendre pour le roi du monde et oublie ce qu'il a appris à l'auto-école.
 
Le syndicat des auto écoles note cependant que la conduite accompagnée n'est pas forcément reconnue comme une expérience auprès des compagnies d'assurance. Un jeune conducteur formé paiera donc le prix fort pour assurer son premier véhicule.
 
Rédaction Web avec Thomas Chabrol
 







Dans la même rubrique :
< >

PRESIDENTIELLE | SOCIÉTÉ | VA'A | VA'A PORTRAITS | FenuaHeroes | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | TE AITO | Bodyboard