SOCIÉTÉ

80 infractions routières en une heure trente de contrôle


Lundi 11 Avril 2016 à 14:47 | Lu 3523 fois

SÉCURITÉ ROUTIÈRE - Installée à Faa'a, Arue et l'entrée de Papeete, la gendarmerie a procédé à des contrôles routiers ce lundi matin de 6h30 à 10 heures. Une procédure traditionnelle en raison de la rentrée scolaire.


Photo d'illustration. Crédit : Tahiti Nui Télévision
Photo d'illustration. Crédit : Tahiti Nui Télévision
Pour cette rentrée scolaire, les parents conducteurs ne sont pas de très bons élèves. Mais pas plus que lors des contrôles routiers effectués précédemment. Les vacances terminées, les rentrées scolaires sont synonymes de circulation, de certaines habitudes à reprendre comme se lever plus tôt, partir plus tôt de la maison. Mais les bonnes attitudes en matière de sécurité routière ne doivent pas être négligées.

Ce lundi matin, la gendarmerie s'est installée à trois points stratégiques : Faa'a, l'entrée de Papeete et Arue. Véhicules, deux roues, chaque moyen de transport et chaque passager est passé sous le contrôle des gendarmes. Selon ces derniers, ce n'était pas un contrôle routier surprise puisqu'il se fait traditionnellement aux rentrées scolaires.
"Traditionnellement nous le faisons. A la rentrée scolaire, nous faisons beaucoup de contrôles. Il y a aussi des rendez-vous dans l'année, par exemple, le mois de mai est un mois qui traditionnellement, avec de longs weekends comportent beaucoup d'accidents, et donc nous faisons avant le mois de mai, de la communication dans un but de prévention pour dire aux gens, attention nous serons présents et nous allons sanctionner les conducteurs qui ne respectent pas les règles", explique Pierre Caudrelier, Commandant gendarmerie Polynésie française.
 
Pas de prévention mais de la répression. Ce lundi matin, les forces de l'ordre ont pu relever 80 infractions génératrices et aggravatrices d'accidents en une heure trente de contrôle. Le non-port de la ceinture en tête, suivi de l'usage du téléphone au travail, ou encore de mineurs (moins de 10 ans) non attachés, ou pas équipés de sièges adaptés. Mais pas seulement, comme nous l'explique Olivier Cussaguet, gendarme motocycliste : "A 8 heures, on a relevé une cinquantaine d'infractions pour non-port de ceinture de sécurité pour les conducteurs, une bonne dizaine d'infractions sur les mineurs de moins de 10 ans qui ne sont pas attachés également ou qui ne sont pas équipés de sièges adaptés, homologués. On a relevé également une vingtaine d'infractions liées à l'usage du téléphone au volant. On travaille aussi sur les deux roues puisque nous avons relevé des infractions liées au non-port du casque, des casques qui ne sont pas attachés, des enfants qui circulent avec leurs parents mais qui ne portent sur eux qu'un casque non homologué, ça peut être un casque de skate-board, et ainsi que des circulations interdites sur la RDO, donc là, c'est des 50 cm3 qui ne sont pas autorisés à circuler sur la RDO."
 
Au total, 143 infractions ont été relevées. Tout au long de l'année, la gendarmerie effectuera des rendez-vous de ce type et très prochainement en mai, à l'approche des longs weekends. 

Rédaction Web (Interviews : Manava Tepa)

Pierre Caudrelier, Commandant gendarmerie Polynésie française


Olivier Cussaguet, Gendarme motocycliste








Dans la même rubrique :
< >

SOCIÉTÉ | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | TE AITO | Festival des îles | Bodyboard