SOCIÉTÉ

43 bouches d'égout surélevées freinent la circulation sur le front de mer


Vendredi 15 Avril 2016 à 16:55 | Lu 2689 fois

ROUTES - La 3e voie du front de mer est moins utilisée par les automobilistes. En cause : des bouches d'égout surélevées qui gênent leur conduite. Résultat : une circulation moins fluide, et des conducteurs qui craignent d'endommager les amortisseurs de leur véhicules.


Crédit Photo : Tahiti Nui Television
Crédit Photo : Tahiti Nui Television
La 3e voie du front de mer devrait faciliter la circulation dans le sens Punaauia - Arue sur le tronçon du front de mer. Or, ce n'est pas le cas. Depuis quelque temps, les automobilistes évitent volontairement la voie de droite qui longe la piscine de Tipaerui au rond point Chirac. Et pour cause, 43 bouches d'égout surélevées par rapport à la chaussée gênent la conduite comme en témoigne Rangitea Wohler au micro de Tahiti Nui Television : "C'est gênant parce qu'en plus ça n'a pas été signalé au début de la voie, j'ai une petite voiture et à chaque fois que j'arrive, je ne prends jamais cette troisième voie. En fait, c'est toute la 3e voie qui est bloquée, je me débrouille mais c'est super gênant. Au début, je passais dessus et j'ai dû bousiller mes amortisseurs, alors maintenant je contourne."

Comme l'a signalé Rangitea, aucune signalisation ne prévient d'une chaussée déformée pour la voie de droite. "Tous les matins, il n'y a plus que deux voies qui fonctionnent parce que l'ensemble des automobilistes ne veulent pas prendre la voie de droite qui est dangereuse pour les roues, puisque ces plaques d'égouts qui ont été surélevées font un choc sur chaque route quand on monte dessus."
 
En berlines, 4X4... tous essaient d'éviter au maximum d'abîmer leur véhicules, mais résultat, les deux voies de gauche sont davantage utilisées. Selon l'Equipement, cette situation ne devrait pas durer. Les automobilistes, eux, ne sont pas plus rassurés : "Ca ne rassure pas du tout, parce que ça fait des mois et des mois qu'on voit ces travaux sur le front de mer, et on a l'impression que ça n'avance pas. On se demande ce qui se passe. Depuis la rentrée scolaire, on se rend compte que les bouchons ont doublé quand on vient de Punaauia", confie François.
 
Joint par téléphone, Bruno Gérard, adjoint technique à la direction de l'Equipement informe que les travaux de réfection sont prévus lundi soir. Un enrobé de 6 cm d'épaisseur sera coulé sur la chaussée. Selon lui, les travaux vont prendre trois nuits pour enfin rouler sur une route comme neuve.
 
 
Rédaction Web (Interview Maite Mai, Thomas Chabrol)







Dans la même rubrique :
< >

SOCIÉTÉ | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | TE AITO | Festival des îles | Bodyboard