FAITS DIVERS

367 plants de cannabis détruits en 2 jours


Vendredi 7 Août 2015 à 18:26 | Lu 637 fois

AUSTRALES - Les gendarmes ont découvert trois plantations à Rimatara. Les cultivateurs n'ont pas encore été identifiés. Les investigations se poursuivent...


Crédit : gendarmerie
Crédit : gendarmerie
Les gendarmes et les mutoi de l'île de Rimatara aux Australes effectuent hebdomadairement un à deux services  de recherche de plantation de pakalolo.
Les 4 et 6 août derniers, trois plantations totalisant 367 plants ont été découvertes à Mataura et Amanu, annonce un communiqué. Le cannabis a été arraché et transporté à la brigade pour être détruit par le feu.
Les investigations continuent pour identifier le ou les cultivateurs.   



Tags : Australes, paka




Vos réactions

1.Posté par Jean-Pierre Bernard le 08/08/2015 11:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Excellente prise, à détruire simplement !
Faut-il punir les dealers ? Faiblement, mais efficacement : simplement saisir et détruire leurs stocks. Et les consommateurs ? Ne leur laisser qu’un plant, et détruire tout plant supplémentaire et toute quantité ( aussi faible soit-elle) de résine trouvée. Pas de sanction supplémentaire.

2.Posté par Jean-Pierre Bernard le 08/08/2015 11:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

La saisie et la destruction du cannabis (et de sa résine) s’expliquent pour une simple raison : chez le consommateur il produit rapidement une perte de la vivacité intellectuelle, un ralentissement des réflexes, et cela est dangereux pour lui et ses congénères ( au volant, dans la rue, au travail... ).
Le reste de la société ne peut accepter des mises en danger évitables. Mais il ne faut pas de sanction supplémentaire à la saisie et destruction des stocks supérieur à un plant, car cela envenime le débat et ne dissuade pas les consommateurs.

3.Posté par Jean-Pierre Bernard le 08/08/2015 11:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je ne pense pas qu'il faille le légaliser, mais le tolérer un peu.
Mais je pense aussi que le cannabis est une drogue dure !
La pub nouvelle qui lui est faite pour des qualités médicinales est exagérée et très probablement fausse : d’autres études scientifiques affirment que « … le cannabis modifie la structure des cellules du sperme en les déformant.
Donc même de petites quantités de cannabis peuvent causer une stérilité temporaire chez des hommes. La consommation de cannabis peut bouleverser le cycle menstruel des femmes… » Bref, comme l’opium (et l'alcool) il va sembler produire des miracles au début ; mais en fait les drogues endommagent rapidement et bien davantage le corps qu’elles ne l’aident.

4.Posté par Jean-Pierre Bernard le 08/08/2015 11:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Tant qu’il y aura de la demande …le cannabis, ou toute autre substance psychotrope, (psychotrope : qui agit sur le comportement psychique et le modifie) sera proposé.
Pourquoi une personne se tourne-t-elle vers les drogues à un moment de sa vie ? Constatons que les enfants ne pensent pas à en prendre...
Mais à un moment certaines personnes goutent à une drogue (elles peuvent alors s’en détourner ou s’y adonner). Il s’est donc intellectuellement passé quelque chose : à un moment précis, la vie ne leur a plus du tout semblé vivable, et il leur était impossible d’envisager de continuer à vivre pareillement.
Selon l’ humaniste américain Ron Hubbard, une explication possible est la mauvaise compréhension des mots étudiés ou entendus. Alors la personne se couperait d’une grande partie de la société : celle qu’elle ne comprend pas. Elle se crée son monde, et recherche logiquement dès lors la compagnie de personnes qui ont la même vision qu’elle sur la société. (Le « décrochage scolaire », dont il est question actuellement, aurait donc lieu juste avant le fait de s’adonner à une drogue, et non après. Par contre, une fois la décision prise et l‘action faite de consommer de la drogue, le décrochage scolaire s’amplifie car la décision de l‘individu est prise : il ne peut pas réussir - c’est du moins la conclusion à la quelle il est parvenu - dans cette société en continuant à se comporter comme il l‘a fait jusque là).

5.Posté par Peuple le 09/08/2015 17:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Et l alcool !..... C dangereux et pourtant légaliser a 100% . Le nombre de mort due aux personnes sous l emprise de l alcool reste un délit involontaire. Il faut arrêter de se foutre du monde quand même !

6.Posté par Peuple le 09/08/2015 17:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Arrêter de dramatiser pour le paka. Un homme bourrer est plus dangereux qu un sous l emprise du paka, il y a cas voir les infos !..

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

800 caractères maxi autorisés.

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 9 Décembre 2016 - 14:33 Court-circuit à la pâtisserie Hilaire

Mercredi 7 Décembre 2016 - 19:01 Disparition inquiétante d'une jeune fille de 15 ans

SOCIÉTÉ | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | TE AITO | Festival des îles | Bodyboard