POLITIQUE

210 petites mains pour onze candidats


Mardi 11 Avril 2017 à 13:48 | Lu 396 fois

PRESIDENTIELLE - Depuis lundi, au complexe sportif de Arue, 210 "petites mains" s'activent pour mettre sous pli les professions de foi des candidats à la présidentielle 2017. Onze candidats, soit onze professions de foi à glisser dans chaque enveloppe, sans compter les bulletins de vote.


Crédit photo: Haussariat
Crédit photo: Haussariat
Pour l'occasion, ce mardi René Bidal, haut commissaire de la République, a été à la rencontre de ces 210 vacataires, tous à la recherche d’emplois et recrutés par l’intermédiaire du SEFI.  Encadrés par des agents de la Direction de la règlementation et des affaires juridiques du Haut-commissariat, ils travaillent depuis lundi et ce jusqu’à mercredi soir, pour préparer les quelques 204 000 enveloppes qui seront expédiées à destination des électeurs.

"Je suis très heureux que l'on associe les Polynésiens à cette expression démocratique importante et, qu'étant demandeurs d'emplois, ils puissent avoir le bénéfice de ce travail, qui est rémunéré de manière très correcte." note René Bidal.

Niveau rémunération, un bon vacataire peu gagner par tour de scrutin, jusqu'à 30 000 Fcfp. A raison d'un gain de 30 Fcfp par enveloppe remplie et scellée. Avec cette opération, les services de l'Etat font d'une pierre deux coups. D'un coté ils valorisent la participation citoyenne et de l'autre ils permettent aux demandeurs d'emplois de se faire un petit pécule. "Ce qui dans leur situation est tout à fait bienvenue" constate René Bidal.

204 000 électeurs en Polynésie française, et donc, autant d'enveloppes dans lesquelles il faut glisser les onze professions de foi des candidats, ainsi que les onze bulletins, dont un seul sera à déposer dans les urnes le jour J.

"Notre travail consiste à ramasser les onze professions de foi des candidats, ainsi que les bulletins de vote pour les glisser dans les enveloppes, puis les mettre dans un sac" explique Elsa. Dit comme cela, cela semble assez simple, mais à la longue, des erreurs de manipulation peuvent arriver. "Il faut vraiment se concentrer sur le travail car c'est vite fait de se tromper ou d'oublier une feuille. il faut que chaque enveloppe soit complète."

Hier, à la table où travaille Elsa à la mise sous pli, ce sont 1152 enveloppes qui ont été remplies puis cachetées. Pour Elsa qui n'en est pas à sa première campagne, ce job d'appoint est une bonne occasion d'avoir un peu de revenus. "Je ne travaille pas pour le moment, et ce travail me permet d'avoir un peu d'argent pour la famille. Cela nous aide."

Depuis lundi 16 heures, les enveloppes ont été acheminées vers les archipels les plus éloignés de la capitale. Des moyens militaires aériens seront également utilisés pour larguer le matériel électoral sur les îles de Hereheretue (53 inscrits), de Tematangi (44 inscrits) et de Rapa (426 inscrits) qui sont dépourvues d’aéroport.

 
Rédaction Web avec Juliano Tautu et Manava Tepa
 







Dans la même rubrique :
< >

Lundi 20 Novembre 2017 - 11:03 Les maires polynésiens veulent se faire entendre

SOCIÉTÉ | TAHITI VA'A 2017 | VA'A PORTRAITS | FenuaHeroes | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | HawaikiNuiVaa2017