SOCIÉTÉ

18 mois de prison avec sursis requis contre Cyril Tetuanui


Mardi 4 Octobre 2016 à 17:29 | Lu 2358 fois

JUSTICE - Convoqué ce matin au tribunal de Papeete, Cyril Tetuanui s'est vu signifier sa peine par le procureur de la République en Polynésie dans une affaire de favoritisme. Rappelons que le maire de Tumara'a fait déjà l'objet d'une enquête préliminaire pour des faits présumés de corruption et de détournement de fonds publics, révélée la semaine dernière par la Dépêche de Tahiti.


Crédit : Tahiti Nui Télévision
Crédit : Tahiti Nui Télévision
18 mois de prison avec sursis et mise à l'épreuve, 3 millions d'amende et 2 ans de privation des droits civiques ont été requis contre Cyril Tetuanui ce matin au tribunal correctionnel de Papeete. Le maire de Tumara'a est poursuivi pour favoritisme.
 
L'affaire remonte à 2008. Alors que Cyril Tetuanui venait de récupérer son siège de maire dans la commune de Tumaraa, il devait payer les factures des travaux de construction de deux salles omnisports. Des chantiers commandés par l'ancien conseil municipal, présidé par Justine Teura, pour un montant global d'un peu plus de 60 millions de francs. Il est reproché aujourd'hui à Cyril Tetuanui de ne pas avoir lancé les appels d'offre pour la construction d'un chantier de cette taille. 
 
A la barre ce matin, le maire de Tumara'a s'est défendu : "il fallait lancer le chantier de toute urgence." Selon son avocat, Maître François Quinquis, l'administrateur des Îles sous le vent a été saisi de ce dossier et il a fait des recommandations qui ont été suivies par Cyril Tetuanui.
 
Le procureur de la République n'a pas retenu les arguments de la défense et a rappelé que la méconnaissance des règles est constitutif du délit de favoritisme. En effet, le chef d'entreprise qui a mené les travaux, Jacques Cadet et l'expert en charge de l'étude des chantiers, Yves Cogoni ont également été mis en cause pour recel de favoritisme. Ils a été requis à leur encontre, 12 mois de prison avec sursis avec mise à l'épreuve et 5 millions d'amende (CADET) et 6 à 8 mois de prison avec sursis et 1 million d'amende (COGONI).

Le délibéré sera rendu le 13 décembre 2016 alors que Cyril Tetuanui est aussi sous le coup d'une enquête pour des faits présumés de corruption et de détournement de fonds publics. Une affaire révélée par nos confrère de la Dépêche de Tahiti, le 30 septembre dernier. 

La question de l'avenir de la carrière politique du maire de Tuamaraa se pose. Cyril Tetuanui avait déjà été condamné à un an d'inéligibilité en 2012 pour trafic d'influence. 
 
Rédaction web avec Sam Teinaore

Maître François QUINQUIS - Avocat de Cyril TETUANUI








Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 19 Février 2017 - 17:19 Habitants de Faa'a : prudence! (MAJ)

Dimanche 19 Février 2017 - 17:09 Vigilance orange maintenue sur la Société

SOCIÉTÉ | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | TE AITO | Festival des îles | Bodyboard