POLITIQUE

​Marcel Tuihani débarqué du conseil d’administration d’Air Tahiti Nui


Mercredi 1 Mars 2017 à 10:13 | Lu 2612 fois

ASSEMBLÉE - Dans un communiqué, l'assemblée annonce qu'une proposition de sortir son président Marcel Tuihani du conseil d'administration d'Air Tahiti Nui a été validée. Marcel Tuihani y voit "une attitude purement politicienne et hostile"


Archives Tahiti Nui Télévision
Archives Tahiti Nui Télévision
"Le président de l’assemblée prend acte de la volonté du gouvernement et de la majorité de rompre avec un usage constant qui consiste à désigner le président de l’assemblée au sein des conseils d’administration les plus importants.
 
Par 6 voix pour, celles du RMA, la majorité au sein de la Commission de Contrôle Budgétaire et Financier de l’Assemblée, la CCBF, a rendu un avis favorable mardi à la proposition du gouvernement de sortir le président de l’Assemblée du CA d’Air Tahiti Nui.
 
Officiellement, il s’agit de tenir compte du récent remaniement ministériel et de permettre à la nouvelle ministre du Tourisme, Madame Nicole Bouteau d’y siéger. Le président de l’assemblée considère que cette nomination est tout à fait légitime. En revanche il s’interroge sur la pertinence d’y maintenir d’autres ministres qui y siégeaient initialement es-qualité et qui y demeurent bien qu’ils l’ait perdue depuis.
 
Le président de l’assemblée s’interroge sur une telle décision dans la période actuelle. Il y voit une attitude purement politicienne et hostile, en rupture avec les déclarations du président du Pays qui s’était pourtant engagé à promouvoir la transparence, le consensus et l’équilibre dans sa gouvernance. Le président de l’assemblée s’inquiète de cette absence de pilotage et de cohérence qui donne l’impression de naviguer à vue.
 
Pour sa part, le président de l’assemblée a toujours veillé à un traitement équilibré et équitable des représentants au sein de l’institution qu’il préside. Il a toujours organisé la présence des élus de manière cohérente et respectueuse des fonctions et des sensibilités politiques. De la même manière, il n’a jamais pris la décision de refuser le soutien à une action des élus en fonction de ses préférences politiques personnelles. Il a toujours considéré que le respect des institutions et des mandats devait transcender les clivages politiques."
(Communiqué de presse)







Dans la même rubrique :
< >

Lundi 20 Novembre 2017 - 11:03 Les maires polynésiens veulent se faire entendre

SOCIÉTÉ | TAHITI VA'A 2017 | VA'A PORTRAITS | FenuaHeroes | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | HawaikiNuiVaa2017